Santé : Ce qui conduit les enfants à faire pipi au lit


Certains enfants continuent de faire pipi au lit au-delà de 5 ans. C’est ce qu’on appelle l’énurésie, qui n’est pas une maladie. Gênante et dévalorisante pour l'enfant, elle peut être favorisée par certaines facteurs, parfois ignorés à la fois des parents et des médecins.

La connaissance de ces facteurs et symptômes peut aider l'enfant à s'en sortir. Professeur Adonis Koffi Laurence, directrice de l'Unité de néphrologie pédiatrique au Centre hospitalier universitaire (Chu) de Yopougon, a fait une présentation sur ce trouble qui survient chez les tout-petits. C'était hier lundi 4 juin 2018 au Palm club à Cocody, à l'ouverture d'un atelier de renforcement des capacités de prise en charge de la maladie rénale chez l'enfant. Une initiative de l'Association internationale de néphrologie pédiatrique (Ipna) en collaboration avec l'Unité de néphrologie pédiatrique du Chu de Yopougon. 10 % des enfants de cinq (5) à huit (8) ans font pipi au lit, 1 à 2 % se retrouvent dans cette situation jusqu'à quinze (15) ans.

Selon le professeur Adonis Koffi Laurence, ce trouble est assez souvent héréditaire. Il peut aussi provenir d'une malformation de la vessie, une infection urinaire ou un trouble hormonal. L'origine peut être également psychologique, tels que le stress, un malaise, etc. Certains événements peuvent altérer les sens des enfants et peser sur leur psychologie. Des problèmes scolaires, des problèmes familiaux, l’arrivée d’un bébé dans la famille, un très grand choc émotionnel, peuvent être facteur du pipi au lit chez les enfants. Il arrive que certains enfants se retiennent trop d’uriner lors de la journée. Par exemple des toilettes trop sales à l’école les empêchent d’aller aux toilettes ou lorsqu'elles sont partagées entre filles et garçons. Ces enfants ne vont que deux fois aux toilettes par jour. Leur vessie peut donc parfois déborder et avoir une capacité moindre à se retenir pendant la nuit.

  La prévention

En partant du principe qu'il ne le fait pas exprès, les parents devront chercher à le rassurer qu'il finira par y arriver. Ils doivent éviter de gronder ou de punir l'enfant qui se retrouve dans cette situation. Il est aussi recommandé de proscrire l'humiliation, notamment de la part de ses frères et sœurs. Un demi (1/2) verre d'eau suffit pendant le repas. Après 18 heures, il ne doit plus en consommer. L'enfant doit aller systématiquement aux toilettes, juste avant de se mettre au lit, et sans couche.  L'échec de ces pratiques conduit à une prise en charge médicale. En plus de l’entretien, le médecin doit chercher à savoir si l'enfant n'a pas d'antécédents

médicaux, s'il ne souffre pas d'une infection urinaire ou s'il n'est pas souvent constipé, entre autres. L’examen clinique prend en compte la prise du poids, la taille, la mesure de la tension artérielle. Le médecin doit, en plus de l’examen clinique général habituel, procéder à un examen neurologique détaillé des membres

.

Marcelle AKA

 

Marcelle Aka

|

  • SOURCE: L'inter
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte