Hôtel Médical Mutualiste Saint Nicolas : Mesmin Komoé (PCA de la MUGEFCI) ouvre la Polyclinique conçue pour les mutualistes et les populations


09/01/2020
Hôtel Médical Mutualiste Saint Nicolas : Mesmin Komoé (PCA de la MUGEFCI) ouvre la Polyclinique conçue pour les mutualistes et les populations
Le PCA de la MUGEFCI, Mesmin Komoé, procédant à la coupure symbolique du ruban marquant l'ouverture de la Polyclinique

En présence de nombreuses personnalités, le président du conseil d’Administration de la Mutuelle générale des fonctionnaires et agents de l’Etat de Côte d’Ivoire (MUGEFCI), a ouvert, le jeudi 9 janvier 2020, à la Riviera Bonoumin, les portes de l’Hôtel Médical Mutualiste Saint Nicolas, une Polyclinique conçue pour les mutualistes et les populations.

« Aux mutualistes, je voudrais leur indiquer : voici un hôpital conçu pour vous. Je ne vous souhaite pas de tomber malade. Toutefois, si elle (la maladie : ndlr) survient, ayez le réflexe de vous rendre dans un centre de santé de qualité. Et la Polyclinique Hôtel Mutualiste Saint Nicolas est un centre de qualité. Nous continuerons nos actions pour toujours offrir à l’ensemble de nos mutualistes et à l’ensemble de nos populations le meilleur car pour notre santé et notre bien-être, ensemble nous devons agir car être ensemble pour nous, est un privilège », a lancé le PCA de la MUGEFCI, Kouamé Mesmin Komoé, le jeudi 9 janvier 2020, lors de l’ouverture de la Polyclinique Hôtel Médical Mutualiste Saint Nicolas sise à la Riviera Bonoumin.

C’est le « cœur rempli de joie » que Mesmin Komoé a pris la parole pour « saluer cet ouvrage qui est la traduction éloquente d’une valeur mutualiste forte, la solidarité ». Il a laissé entendre que la Polyclinique Hôtel Médical Mutualiste Saint Nicolas qui s’ouvre aux populations, est « le résumé parfait de notre slogan ‘’être ensemble, est un privilège. Il était temps pour nous, en effet, de conjuguer le ‘’être ensemble’’ à un autre temps, à un autre mode, en sortant de notre traditionnel ensemble de définition et faire corps avec nos partenaires ».

Il a saisi l’occasion pour traduire sa reconnaissance au Colonel Kouassi Nicolas, initiateur de cet ouvrage qui « permet aux mutualistes de Côte d’Ivoire ainsi qu’à l’ensemble des populations de fréquenter un établissement qui fait languir d’envie par la qualité et la modernité de ses équipements » : « Cher grand frère, je vous salue donc, et je fonde l’espoir que la prise en charge, et en particulier de nos mutualistes répondra à toutes nos attentes, voire même irait au-delà de ces attentes », s’est-il adressé au colonel Kouassi Nicolas, avant d’indiquer qu’il reste disposé à toujours apporter son concours au rayonnement de cet hôpital et plus généralement à l’amélioration du réseau de soins de la MUGEFCI.

Bien avant le PCA de la MUGEFCI, le directeur médical de la Polyclinique, Dr Yobouet Konan, est intervenu pour indiquer que cet établissement a été créé pour relever un défi de taille : offrir des soins médicaux de qualité aux populations ivoiriennes, toutes catégories sociales confondues. « Notre ambition est de faire de notre ce complexe médical l’une des références des établissements de santé de Côte d’Ivoire et de la sous-région. Cette démarche, évidemment, s’inscrit résolument dans la droite ligne de la politique sanitaire du gouvernement visant à redonner à la Côte d’Ivoire sa place de ‘’hub médical’’ dans la sous-région », a-t-il fait remarquer.

Dr Yobouet Konan a précisé que le bâtiment a été conçu selon les normes internationales. « Il est doté d’infrastructures techniques innovantes permettant de répondre aux exigences de la médecine moderne. L’acquisition d’équipements au diapason de la technologie moderne vise à créer un environnement moderne, affable et accueillant », a-t-il indiqué, avant d’ajouter que l’organisation mise en place a été pensée et conçue pour simplifier et faciliter le parcours des patients qui, le plus souvent, ont du mal à se retrouver dans une sorte de labyrinthe dont ils ignorent les codes et le fonctionnement.

Poursuivant son discours, le directeur médical de l’établissement a donné une idée de l’étendue du plateau technique de la Polyclinique. « En effet, l’établissement dispose des services suivants : un service d’urgences, un service d’imagerie médicale et de radiologie, un laboratoire d’analyses et de biologies médicales, un service de consultations de médecine générales et spécialités (gynécologie, pédiatrie, ORL, ophtalmologie, cabinet dentaire), un service de chirurgie, un service de médecine, un service de maternité, un service de pédiatrie, un hôpital de Jour ‘’Adultes’’, un hôpital de Jour ‘’Pédiatriques’’, 2 blocs opératoires fonctionnels dès l’ouverture de cette clinique, mais très rapidement, nous aurons un 3ème bloc pour permettre aux chirurgiens d’exercer leur art, un service d’anesthésie-réanimation, une salle d’accouchement, une unité d’hémodialyse, une unité d’endoscopie digestive (diagnostique et d’intervention), un service ‘’Ambulances’’. Cette ambulance, on peut faire une intervention chirurgicale à l’intérieur », a laissé entendre Dr Yobouet Konan.

Il a ajouté que ce plateau technique permet de réaliser divers actes médicaux, dans plusieurs spécialités, en toute quiétude. Des urgences aux investigations les plus poussées en passant par les examens de laboratoire ou interventions chirurgicales, le patient bénéficie d’un arsenal technique attrayant et moderne. Ce dispositif va permettre une prise en charge globale, transversale et multidisciplinaire des patients, en seul endroit.

Il a souligné que pour mener à bien ce projet médical ambitieux et atteindre l’objectif d’établissement d’excellence, ils ont pris attache avec des praticiens, concepteurs reconnus pour leur compétence et leur expertise. Ces professionnels sont accompagnés par des équipes soignantes, engagées, dévouées, qui, chaque jour, mettront tout en œuvre pour satisfaire les patients et leur famille.

Ce n’est pas tout. Dr Yobouet Konan a annoncé la mise en place prochaine d’une politique de formation continue des équipes médicales et paramédicales afin qu’elles puissent répondre aux attentes des patients et aux défis des établissements médicaux modernes et ambitieux.

 

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Adolphe ANGOUA

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2