Santé : Le cholestérol, qu’est ce que c’est ?


31/01/2014

Le cholestérol, on en entend tous parler. Mais savez-vous ce que c'est exactement, quel est son rôle dans notre organisme, pourquoi on distingue le bon et le mauvais cholestérol et surtout pourquoi il pose problème en cas d'excès.

1) Le cholestérol, une graisse indispensable

Le cholestérol est une graisse naturellement présente dans notre sang, un lipide de la famille des stérols. Il fut identifié pour la première fois au XVIIIe siècle dans des calculs biliaires, sous forme solide, d'où son nom qui vient du grec ancien chole (bile) et stéréos (solide).

70 % environ du cholestérol présent dans le sang est fabriqué par notre organisme, plus précisément par le foie. Le reste provient de notre alimentation, et notamment de produits d'origine animale comme la viande, les produits laitiers, le poisson...

Le cholestérol joue un rôle important car il intervient dans la fabrication des membranes de nos cellules. Il intervient également dans la production de la vitamine D et de certaines hormones (cortisol...), notamment les hormones sexuelles (progestérone, testostérone, œstrogènes...).

2) Le bon et le mauvais cholestérol

Pour assurer ses différentes missions, le cholestérol circule dans tout notre organisme via le sang. Comme il n'est pas soluble dans le sang, il utilise pour « se déplacer » des « transporteurs ». Il en existe deux types :

• Le « bon » cholestérol ou cholestérol HDL. Les HDL (High density lipoproteins, lipoprotéines de haute densité) récupèrent le cholestérol en excès et le reconduisent vers le foie où il est éliminé, réduisant ainsi le risque de maladie cardiaque et d'accident vasculaire cérébral.

• Le « mauvais » cholestérol ou cholestérol LDL. Les LDL (Low density lipoproteins, lipoprotéines de basse densité) empruntent le trajet inverse, transportant le cholestérol du foie vers les cellules. Si elles sont trop nombreuses, elles font augmenter le taux de cholestérol dans le sang qui, petit à petit, s'accumule et bouche les artères.

3) Le taux de cholestérol

Il est possible d'établir le taux "normal" de cholestérol dans le sang : le cholestérol total et le cholestérol sous sa forme combinée car accolé à des protéines dites de faibles (LDL) et hautes densités (HDL).

Cholestérol total

Cholestérol total
pour une personne sans facteur de risque

inférieur ou égal à 2,30 g/l

Cholestérol total
pour une personne avec facteur de risque

inférieur ou égal à 2 g/l

Cholestérol HDL

supérieur ou égal à 0,55 g/l

Cholestérol LDL
pour une personne sans facteur de risque

inférieur ou égal à 1,50 g/l

Cholestérol LDL
pour une personne avec facteur de risque


inférieur ou égal à 1,20 g/l

Certains médecins préfèrent demander un dosage spécifique du LDL et du HDL, le résultat de ce dosage se traduisant par le rapport suivant :

(cholestérol total / HDL) inférieur ou égal à 4,5

Plus le rapport est élevé, plus le risque cardio-vasculaire est grand.

L'élévation du taux de cholestérol sanguin (hypercholestérolémie) est très souvent le résultat d'une mauvaise hygiène de vie. Dans certains cas isolés, d'autres causes (prédisposition, diabète, troubles organiques) peuvent également jouer un certain rôle.

Il faut signaler également l'existence d'hypercholestérolémies essentielles qui sont souvent héréditaires (hypercholestérolémie pure et familiale, homozygote et hétérozygote).

4) Quelques aliments essentiels pour réduire votre cholestérol

Les poissons gras. Le saumon et les poissons gras comme le maquereau, les sardines et le thon contiennent des acides gras oméga-3. Ces derniers aident à stabiliser le rythme cardiaque, à diminuer le taux de cholestérol et de triglycérides et à réduire l’inflammation des artères. Visez deux repas de poisson par semaine et choisissez ceux qui contiennent le moins de mercure. Les fruits et légumes. Il n’est pas surprenant de constater la présence des fruits et légumes au sein de cette liste. Pour réduire le taux de cholestérol et diminuer l’inflammation, les régimes comprenant des fruits et légumes riches en fibres sont essentiels. Une raison de plus de manger une pomme ou ajouter plus de légumes verts à votre assiette. Le vin. Différents types d’alcools offrent une protection contre les maladies cardiaques, mais le vin offre des avantages supplémentaires, provenant des composés végétaux qui se trouvent dans le raisin, comme le resvératrol qui aide à faire diminuer le taux de cholestérol. Consommez un à deux verres par jour, soit 120 ml par verre de vin. L’huile d’olive. Remplacez les gras saturés par l’huile d’olive, l’une des bases du régime méditerranéen qui est sain pour le cœur. Les olives et l’huile d’olive contiennent des gras mono-insaturés qui sont meilleurs que les gras saturés pour la santé cardiaque. Et depuis les olives contiennent des antioxydants qui, après les recherches, permettraient de réduire l’inflammation des vaisseaux sanguins en améliorant les taux de cholestérol et de triglycérides. A l’épicerie, recherchez de l’huile d’olive vierge qui est moins transformé, ce qui signifie qu’elle contient plus de polyphénols que d’autres huiles transformées. Le pamplemousse rose. Une étude israélienne a été réalisée sur 57 sujets ayant subi un pontage et pour lesquels les médicaments à base de statine n’avaient aucun effet sur le taux de cholestérol. Cette étude démontre que les personnes ayant consommé du pamplemousse rose avec leur repas régulier ont réduit de 15 % leur niveau total de cholestérol, de plus de 20 % le niveau de LDL et de 17% le niveau de triglycérides.

Conseil : Le pamplemousse rose peut avoir une influence sur d’autres médicaments, si vous prenez des médicaments sur ordonnance, consultez votre médecin.

La sauce tomate. S’il y a de la pizza ou des pâtes au menu, ajoutez-y une bonne quantité de sauce tomate. Le lycopène de la tomate est un puissant antioxydant de la famille dans caroténoïdes qui vous protège des maladies cardiaques en empêchant l’oxydation du cholestérol LDL. La cuisson libère le lycopène des tomates, vous obtiendrez donc un meilleur résultat en consommant la sauce tomate plutôt que les tomates crues. Les pommes. Consommez une ou deux pommes par jour. Les antioxydants de la pomme imitent le travail des statines, en stimulant le foie pour extirper le mauvais cholestérol du sang. Quoi d’autres ? Les antioxydants de la pomme et du jus de pomme retardent de 20 % la décomposition du cholestérol.

Parce que la santé est primordiale, préservons là, grâce à votre assistance médicale APAMCI. Rejoignez sur www.apamci.com

1 | 2

 

Videodrome