Côte d'Ivoire

MENETFP : Plus de 60 000 logements sociaux pour les enseignants, sans apport initial


21/01/2020
MENETFP : Plus de 60 000 logements sociaux pour les enseignants, sans apport initial
Echange de documents entre le ministre Bruno Nabagné Koné et Mme Kandia Camara après la signature du protocole d'accord

Le ministre de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme, Bruno Nabagné Koné, et la ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement Technique et de la Formation professionnelle, Kandia Camara, ont signé un protocole d’accord de construction de plus de 60 000 logements sociaux pour les enseignants. C’était le lundi 20 janvier 2020 au 17ème étage du Ministère de la Construction, à la Tour A, au Plateau.

Les travaux pratiques de sortie de terre des logements des enseignants débuteront dans le courant du mois de mars 2020. En effet, le ministre de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme, Bruno Nabagné Koné, et Kandia Camara, ministre de l’Education Nationale, de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle ont signé, le lundi 20 janvier 2020, un protocole d’accord pour la construction de plus de 60 000 logements pour les enseignants, sans apport initial. « C’est une fois les maisons sorties de terre et livrées aux acquéreurs que ces derniers seront précomptés dans un modèle location-vente. Ainsi donc on peut dire ici que le risque est pratiquement inexistant dans ce projet », a tenu à rassurer le ministre de la construction Monsieur Bruno KONE. Expliquant par la suite que le projet est conçu pour garantir aux bénéficiaires un environnement empreint de toutes commodités nécessaires pour une vie décente.

Ainsi au plus tard le 31 janvier 2020, il sera procédé à la signature d’un arrêté interministériel. Puis, il s’en suivra une communication en conseil de ministres et la signature du protocole entre les opérateurs techniques et la MUPEMENET-CI au plus tard le 10 février 2020. Une fois ce chronogramme bouclé, les travaux pratiques de sortie de terre des logements des enseignants débuteront dans le courant du mois de mars 2020 pour que les premières maisons puissent être livrées dans un délai acceptable.

C’est pourquoi Bruno Koné a promis le total accompagnement de son cabinet pour mener de bout en bout ce projet jusqu’à sa réussite parfaite. « Car ce projet s’inscrit dans la promesse faite par le gouvernement de faciliter à toute les couches sociales l’accès à un logement décent. Il a ensuite livré les véritables raisons de ce projet initié par la Mupemenet-ci. Pour lui, « L’objectif réel de ce projet est de l’étendre à tous les fonctionnaires ivoiriens. De sorte que dès sa première prise de fonction, le fonctionnaire soit de façon automatique propriétaire de sa propre maison. Et donc cette phase de plus de 60 000 logements sera en quelque sorte le projet pilote ». D’où son appel aux enseignants à une adhésion massive pour faire réussir ce programme.

Le ministre Bruno KONE n’a pas manqué de féliciter le président du Conseil d’Administration de la MUPEMENET-CI et son équipe de fédérer les mutuelles et formations syndicales autour de ce programme.

A sa suite, Madame la ministre Kandia CAMARA a trouvé que « Tant par la spécificité de son enjeu, que par la hauteur de sa portée sociale, la cérémonie qui nous réunit ce jour marque un tournant décisif dans l’histoire de la République de Côte d’Ivoire. Elle revêt dès lors, le caractère d’un acte historique qui met en présence, en cette heureuse circonstance, le Ministère de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme et celui de l’Education Nationale, de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle, ainsi que les Groupements de Formations syndicales d’Enseignants et la Mutuelle des Personnels de la grande Famille de l’Education Nationale ».

Kandia Camara a réitéré ses remerciements au ministre Bruno Nabagné Koné « pour avoir rendu le rêve des enseignants en réalité ».

 

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Adolphe ANGOUA

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2

 

Videodrome