Sommet des souverains et leaders traditionnels africains à Addis-Abeba : Une importante mission confiée à Tchiffi Zié par ses pairs d’Afrique

Une fédération des organisations des autorités coutumières bientôt créée
18/02/2020
Sommet des souverains et leaders traditionnels africains à Addis-Abeba : Une importante mission confiée à Tchiffi Zié par ses pairs d’Afrique
Les membres des différents organes de la Commission présidée par sa majesté Tchiffi Zié sont prêts pour la mission (Ph : F.S.)

Un sommet extraordinaire des rois et leaders traditionnels africains s’est tenu du samedi 15 au dimanche 16 février 2020 à l’Intercontinental hôtel d’Addis-Abeba, en Ethiopie. C’est une initiative du Forum des souverains et leaders traditionnels d’Afrique (Fslta), en collaboration avec United Kingdom of Africa (Uka), le Conseil panafricain des autorités traditionnelles et coutumières (Cpatc) et l’Union des autorités traditionnelles d’Afrique (Uata).

Plusieurs délégations de rois et chefs traditionnels de Côte d’Ivoire, du Burkina Faso, du Nigeria, du Cameroun, du Soudan, de la République démocratique du Congo, du Ghana, du Congo-Brazzaville, de l’Afrique du Sud pour ne citer que ces quelques pays, ont effectué le déplacement d’Addis-Abeba où les attendaient leurs hôtes éthiopiens. Ce sommet extraordinaire a également enregistré la participation effective de délégations de la diaspora venues notamment de la France, de la Belgique, de la Hollande et des Etats-Unis. Ensemble, durant ces deux jours, les participants ont mené des réflexions profondes afin de trouver des solutions durables à un certain nombre de difficultés que vit l’Afrique, leur continent. Il s’agit de la menace croissante d’insécurité des peuples africains face au terrorisme ; l’exode massif des cerveaux africains qui périssent au quotidien dans la méditerranée, en tentant de rejoindre l’Europe par tous les moyens. L’autre temps fort de ce sommet a été la présentation de la Commission chargée de la mise en place de la 6e région de l’Afrique avec ses organes de fonctionnement, aux cinq autres régions du continent (Nord, Sud, Est, Ouest, Centre). Cette 6e région qui verra bientôt le jour, regroupera la diaspora.

Afin de mener à bien les activités devant aboutir à la naissance de cette nouvelle région africaine qui rassemblera tous les Africains vivant à l’étranger de même que les Afro-descendants, une commission reflétant l’Afrique dans sa composition, a été créée. Et à l’unanimité des têtes couronnées présentes et des membres de la diaspora, l’Ivoirien, Sa Majesté Tchiffi Zié Jean-Gervais, Secrétaire général permanent du Forum des souverains et leaders traditionnels africains, a été élu pour conduire cette commission en qualité de président. Un honneur qui rejaillit fortement sur la Côte d’Ivoire dont ce digne fils n’a de cesse d’œuvrer à l’échelle continentale, pour le bien-être de ses frères et sœurs africains, à travers la recherche de solutions aux problèmes qui minent l’Afrique et à l’éclosion des talents pour le développement du continent.

Par ailleurs, en vue d’accompagner efficacement l’Union africaine, les organisations sous régionales et internationales dans la lutte contre l’insécurité et le terrorisme, les participants au sommet ont convenu de la création, dans un délai de 3 mois, d’une fédération des organisations des autorités coutumières et leaders traditionnels d’Afrique, avec pour siège, Addis-Abeba en Ethiopie. Cette fédération vise la fusion de toutes les organisations déjà existantes de têtes couronnées d’Afrique en une organisation panafricaine unique.

 

Franck SOUHONE

Envoyé spécial à Addis-Abeba (Ethiopie)

Franck Souhoné

|

  • SOURCE: L'inter

1 | 2