Côte d'Ivoire

Non-respect du couvre-feu : Des cas d’exaction signalés, des véhicules bloqués aux corridors de Daoukro


25/03/2020
Non-respect du couvre-feu : Des cas d’exaction signalés, des véhicules bloqués aux corridors de Daoukro
Les responsables des forces de défense et de sécurité de Daoukro ont effectué nuitamment des patrouilles pour voir si les mesures de sécurités sont respectées par les populations

Le couvre-feu qui fait partie des mesures prises pour freiner la propagation du coronavirus en Côte d’Ivoire est entré en vigueur, le mardi 24 mars 2020, sur toute l’étendue du territoire national. A Abidjan comme à l’intérieur du pays, certains contrevenants ont payé un lourd tribut.

« J’exhorte chacune et chacun d’entre vous, encore une fois, à respecter scrupuleusement toutes les mesures de prévention prises par le gouvernement », a recommandé, le lundi 23 mars 2020, le président de la République, Alassane Ouattara, à la fin de son message adressé à la nation, dans le cadre de la lutte contre la propagation de la maladie à coronavirus en Côte d’Ivoire.

Eh bien, la mesure relative au couvre-feu est entrée en vigueur, le mardi 24 mars 2020, à 21h, sur toute l’étendue du territoire. A Abidjan, comme à l’intérieur du pays, les forces de défense et de sécurité ont conjugué leurs efforts pour faire respecter le couvre-feu, de 21h à 5h du matin.

Malheureusement, il nous revient que des personnes ont été prises en flagrant délit de violation du couvre-feu. En pareille circonstance, il faut se référer à ce que dit la loi pour éviter les exactions, comme en voit dans plusieurs vidéos qui circulent sur la toile. Des contrevenants ont été battus.

A l’intérieur du pays, les forces de défense et des sécurités étaient également à la tâche. Selon la plateforme Daoukro 24, pour vérifier le respect du couvre-feu par les populations, le commissaire Coulibaly Kikoun Aimé de la police nationale, le commandant de brigade Kouassi Sangne, le commandant de compagnie Madi Olivier et le commandant d'escadron Touré Migayeglan ont effectué, au cours de la nuit du mardi, une tournée de contrôle dans les différents quartiers de la capitale de l'Iffou. « À chaque étape de cette tournée, ils ont encouragé leurs hommes déployés sur l'ensemble de la ville à observer et à faire respecter les mesures de prévention prises par le gouvernement. Car ces consignes visent à prévenir et freiner efficacement la propagation de ce virus qui ne cesse d'endeuiller des familles à travers le monde »

Si les populations de Daoukro sont restées confinées chez elles, en respectant les différentes mesures, il s’est passé des choses aux différents corridors de la ville où des véhicules de transports ont été bloqués. « Il a été constaté que certains véhicules de transport sont arrivés aux différents corridors de la ville après 21 heures. Une situation déplorable qui entre dans le non-respect des décisions prises par l'État ivoirien. Par conséquent, ceux-ci n'ont pas été autorisés à rentrer à Daoukro. Ils ont tous été immobilisés aux corridors conformément aux recommandations des chefs d'unités présents », rapporte cette plateforme qui ajoutent que « ces contrôles se feront quotidiennement et ce jusqu'à nouvel ordre ».

 

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Adolphe ANGOUA

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2