Côte d'Ivoire

Couvre-feu : Un corps enlevé à Port Bouet, plusieurs personnes interpellées, voici ce qu’elles risquent


28/03/2020
Couvre-feu : Un corps enlevé à Port Bouet, plusieurs personnes interpellées, voici ce qu’elles risquent

Le bilan du couvre-feu de la nuit du vendredi 27 mars 2020 fait état de l’enlèvement d’un corps à Port Bouet et de l’interpellation de plusieurs personnes.

Un corps a été enlevé dans la nuit vendredi 27 mars 2020. A en croire « Police Secours », le décès a eu lieu à l’hôpital général de Port Bouet. En outre, 41 personnes ont été interpellées pour violation du couvre-feu. Elles seront déférées devant les tribunaux pour répondre de leurs actes.

- 10 personnes assistées (malades)

- 01 moto interceptée

- 01 corps enlevé (décès à l'hôpital général de Port-Bouet pour CHU de Treichville).

Bon à savoir : Selon la législation ivoirienne, la violation du couvre-feu est passible d'une peine d'emprisonnement allant jusqu'à deux à trois ans de prison et d'une amende de 20 000 Fcfa à 2 millions Fcfa au regard des dispositions de l'article 8 de la loi No 59-231 du 7 novembre 1959.

En outre, une telle violation constitutive d'atteinte à l'ordre public est punie aux termes de l'article 179 du Code pénal d'une peine d'emprisonnement de 3 à 5 ans.

Toute personne se rendant par ailleurs coupable d'une violation de ces mesures et qui aura été testée positive au Covid-19 sera poursuivie pour mise en danger d'autrui et passible d'une peine d'emprisonnement d'un à trois ans et d'une amende de 300 000 à 3 millions Fcfa conformément à l'article 393 du Code pénal.

Adolphe ANGOUA

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2

 

Videodrome