Football

Mondial 2018 : Kouakou Honorine, supportrice de l’Asec Mimosas échappe à la mort après la défaite des Eléphants


12/11/2017
Mondial 2018 : Kouakou Honorine, supportrice de l’Asec Mimosas échappe à la mort après la défaite des Eléphants
Kouakou Lou Honorine porte une minerve après son accident de la circulation

La supportrice de l’Asec Mimosas et des Eléphants de Côte d’Ivoire, Kouakou Lou Honorine, a failli passer de vie à trépas, le samedi 11 novembre 2017, après l’humiliante défaite (0-2) des Ivoiriens face aux Marocains, dans le cadre des éliminatoires du Mondial 2018.

Kouakou Lou Honorine, supportrice de l’Asec Mimosas et des Eléphants de Côte d’Ivoire peut remercier le ciel pour être restée en vie, après le grave accident de la circulation dont elle a été victime, le samedi 11 novembre 2017, sur l’autoroute de Nord, au niveau de la forêt du Banco. Après l’humiliante défaite des Ivoiriens, Honorine et deux autres supporters ivoiriens à bord d’un véhicule 4 fois 4 rentraient à Yopougon, leur quartier. Malheureusement, après la station service, au niveau de la forêt du Banco, des motocyclistes se sont mal s’illustrés.

Kouakou Lou Honorine raconte : « Nous étions dans une voiture 4 fois 4. Nous venions du Stade Félix Houphouët Boigny. Le chauffeur voulait éviter des jeunes qui étaient à moto, après la station d’essence du Banco, au niveau de l’autoroute du Nord. Malheureusement, le véhicule a fait un tonneau. Nous étions 3. Nous sommes tous blessés, mais le chauffeur a été sérieusement touché. Il a été blessé au front et au bras. Il a abondamment saigné. Nous avons été admis au chu de Yopougon. C’est aux environs de 23 heures que nous avons été libérés », a précisé la supportrice de l’Asec Mimosas.

Elle a insisté sur les circonstances dans lesquelles l’accident s’est produit : « Nous étions vraiment fâchés après la défaite. Les Eléphants n’ont qu’à nous prendre au sérieux ».

Pour terminer, Kouakou Lou Honorine a rassuré les sportifs. « Je peux dire aux sportifs que ça va. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle je me suis levée pour venir soutenir l’Africa Sports d’Abidjan (Assemblée générale de mobilisation de l’Africa Sports d’Abidjan le dimanche 12 novembre 2017: ndlr) ».

 

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Adolphe ANGOUA

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2