Abidjan

Handball : Paul Blesson ‘’joue’’ son dernier match en présence du ministre Danho Paul, Simplice Zinsou et des sportifs


Handball : Paul Blesson ‘’joue’’ son dernier match en présence du ministre Danho Paul, Simplice Zinsou et des sportifs
Paul Blesson repose désormais au cimetière de Williamsville

Décédé le dimanche 24 février dernier, Guiriékpé Blesson Paul a été conduit le samedi 13 avril 2019, à sa dernière demeure au cimetière de Williamsville, en présence de nombreux sportifs.

Guiriékpé Blesson Paul repose désormais au cimetière de Williamsville. L’ex-entraineur, directeur technique et conseiller a ‘’livré’’ son dernier match de handball, le samedi 13 avril 2019. Il aurait certainement aimé être sur le banc de touche, sa place préférée, et donner de la voix. Hélas ! Les joueuses qu’il a façonnées, à savoir Douhou Sandrine, Zazan Candide, Diéhi Edwige, Kassi Adjoi Charlotte, Koffi Ama Danielle, Koua Agnès…ont beau pleurer toutes les larmes de leur corps et fait le piquet d’honneur, à la salle Félix Houphouët Boigny de l’Ivosep à Treichville, « Papa Blesson » n’a pas ‘’bronché’’. Ah la mort !

Lire aussi cet article : Le handball ivoirien en deuil : Paul Blesson a tiré sa révérence

Devant la triste réalité, les nombreuses personnalités présentes à la levée du corps, notamment le ministre des Sports Danho Paulin et Simplice Zinsou, ancien dirigeant de l’Africa Sports d’Abidjan où Paul Blesson a servi en tant que technicien, sont restés dignes dans la douleur. A l’image des dirigeants de la Fédération ivoirienne de handball, des présidents de club et de la délégation venue du Gabon où Blesson a enseigné sa science pendant 8 bonnes années.

Comme l’a reconnu le père Lepregnon Thierry dans sa prière de requiem, « La douleur de la séparation se lit et se vit sur nos visages », mais il a recommandé de croire en Dieu : « Ne soyez pas bouleversés. Vous croyez en Dieu. Croyez aussi en moi parce que je vais vous préparer une place dans la maison de notre père. Ensuite, je reviendrai vous prendre avec moi. Paul, notre frère, notre ami, notre collaborateur, à travers notre foi, a une demeure auprès de notre Seigneur. Parce que Paul a fait de son mieux, ce qui était beau et grand, ce qui était meilleur. Paul a eu une bonne relation avec ses amis, ses collaborateurs. Paul a travaillé avec la conscience professionnelle, avec amour, avec joie. Voici ce qui explique votre présence massive ici. »

L’homme de Dieu a ensuite prononcé des paroles consolatrices à l’endroit des parents du défunt. « Antoine, Emma, Justin, Angèle, Annick, Lazare, Marthe, Daniel…, yako à vous, vous les frères et les sœurs. Cette grande foule est là pour vous soutenir…Quel est le nom que votre frère a aimé ? C’était un bon collaborateur. Celui qui a travaillé pour le pays. Alors, soyez-en réconfortés. Rassurez-vous, votre frère a une bonne place dans la maison du Père…Aujourd’hui, on sait où il est. Votre frère vous a laissé des enfants… ».

Pour sa part, Oulaï Michel, le porte-parole de la famille, a remercié l’assistance pour son soutien depuis le décès de Blesson. « La famille me charge de vous remercier sincèrement, pour votre affection, votre attachement et votre soutien. Depuis le décès de notre regretté frère Guiriekpé Blesson Paul, vous avez témoigné de votre amour pour notre famille. Nous vous en sommes sincèrement reconnaissants. Soyez-en encore une fois de plus remerciés. Que notre Seigneur Jésus Christ, vous le rende au centuple. »

C’est sous les ovations des sportifs que le cercueil de Blesson a quitté la salle Félix Houphouët Boigny de l’Ivosep pour prendre la direction du cimetière de Williamsville où il repose désormais. Adieu « l’expert » !

 

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Adolphe ANGOUA

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
 
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte