Abidjan

Yopougon : Un jeune homme part répondre à un rendez-vous et est découvert mort éventré


19/04/2019
Yopougon : Un jeune homme part répondre à un rendez-vous et est découvert mort éventré

Dans la commune de Yopougon, un jeune homme du nom de Alexis Zao Guéi, 24 ans, est mort dans des conditions dramatiques. Tué à l'arme blanche, dans des circonstances totalement encore floues. Et pour cause.

A en croire nos sources, ce jeune homme qui est sans job rémunérateur précis, vit sous le toit de son cousin, un commerçant répondant aux initiales G.G. Et c'est au quartier « Cité verte », dans la commune de Yopougon. Il ne cause d'ennuis à personne, et personne, en retour, ne lui fait des embrouilles. Du moins, apparemment, en tout cas. Car, bien hélas, ce qui va suivre, va totalement prendre de revers l'opinion que l'on s'est faite.

En effet, dans la nuit du samedi 6 au dimanche 7 avril 2019, le jeune homme est à la maison. Mais alors que la nuit est pourtant très avancée, il ne dort toujours pas. Attend-il quelque chose ? Fort possible. A preuve, aux alentours de 1h du matin, son téléphone-portable sonne. Il échange brièvement avec son interlocuteur.

Lorsqu'il raccroche, il signifie juste à son cousin, qu'il doit de ce pas, aller rapidement répondre au rendez-vous qui vient de lui être fixé. Et ce lieu du rendez-vous là, c'est à l'endroit dénommé « Fin goudron académie ». C'est toujours à Yopougon.

Si Alexis Zao explique qu'il va répondre à un rendez-vous et à un lieu bien précis, il se garde cependant d'en dire plus. A savoir, qui il va rencontrer et à quel sujet. Cela, il ne le révèle pas. Seulement, il sort de la maison et le voilà parti.

Mais alors qu'il a promis de revenir rapidement, il ne le fera pas. Et ce, jusqu'au matin. Et là, alors que le jour s'est bien levé, le commerçant G.G est joint téléphoniquement. La nouvelle qui lui est annoncée, manque de le faire tomber à la renverse. Il vient, en effet, d'être informé de ce que le corps sans vie de son cousin, est découvert dans la rue. Précisément, au carrefour du groupe scolaire « Louis Lagrange ». Un endroit qui n'a rien à voir avec le lieu du rendez-vous où il était attendu, selon lui.

G.G fonce sur place, avant d'alerter la police. Des agents se déportent sur les lieux, et découvrent le corps vêtu de deux tee-shirts et d'un pantalon Jeans bleu, quasiment descendu, laissant entrevoir une culotte.

Et l'abdomen du pauvre garçon est horriblement ouvert. Vraisemblablement à l'aide d'un objet tranchant, dans le genre couteau ou tesson de bouteille.

Mais au cours de leur constat, bien avant l'enlèvement du corps pour son transfert à la morgue, un détail n'échappe pas aux agents de police. C'est qu'il n'y a aucune trace de sang à l'endroit où le corps sans vie est découvert. Ce qui laisse supposer que Alexis Zao a été tué ailleurs, avant que ses meurtriers ne viennent déposer son cadavre au carrefour du groupe scolaire.

Mais qui sont ces meurtriers ? L'infortuné jeune homme était-il empêtré dans une sale affaire ? Est-il victime d'un règlement de compte de la part d’individus connus de lui, qui l'ont attiré dans un traquenard ? Espérons que l'enquête policière ouverte, vienne donner des réponses à ces préoccupations importantes d'où sortira la vérité sur ce crime.

KIKIE Ahou Nazaire

Kikié Nazaire

|

  • SOURCE: Soir info

1 | 2