Décès en Inde de Diomandé Mé Aboubacar : 2 480 000 francs cfa pour rapatrier la dépouille du footballeur

« La FIF a reçu la facture, mais il n’y a pas encore de retour », selon un membre de la famille du défunt
Sam Etiassé (directeur exécutif de la FIF) : « Je viens d’arriver de Tunis, il faut que j’en parle avec mon adjoint »
09/09/2019
Décès en Inde de Diomandé Mé Aboubacar : 2 480 000 francs cfa pour rapatrier la dépouille du footballeur
Diomandé Mé Aboubacar sous les couleurs de la sélection nationale locale

Jusqu’à présent, le corps du footballeur ivoirien Diomandé Mé Aboubacar décédé tragiquement, le vendredi 9 août 2019, dans un accident de train en Inde n’a pas encore été rapatrié. Selon une source proche de la famille, la Fédération ivoirienne de football (FIF) a été informée des frais du rapatriement de la dépouille.

2 480 000 francs cfa pour rapatrier le corps du footballeur ivoirien Diomandé Mé Aboubacar tué dans un accident de train, le vendredi 9 août 2019. Cette information émane d’une source proche de la famille du défunt. L’informateur de Linfodrome, joint le lundi 9 septembre 2019, a fait savoir que « actuellement, nous sommes dans les démarches pour faire venir le corps ».

Lire aussi cet article : Deuil : Le footblleur ivoirien Diomandé Mé Aboubacar écrasé par un train en Inde

Selon notre source, « L’ambassade de la Côte d’Ivoire en Inde a adressé les frais de rapatriement du corps à la Fédération (Fédération ivoirienne de football : ndlr), il y a deux semaines. C’est bloqué au niveau de la FIF. Ils ont reçu la facture, mais ils ne nous ont pas encore fait de retour. C’est à ce niveau que nous sommes. On essaie de courir à gauche et à droite », a confié notre informateur qui précise que les 2 480 000 francs cfa prennent en compte le rapatriement du corps jusqu’à l’aéroport international Félix Houphouët Boigny. Cette source fait savoir que « si l’on prend en compte les frais au niveau local, la facture peut s’élever à plus de 3 millions francs ».

Vu le temps que prennent les démarches pour le rapatriement du corps de Diomandé Mé Aboubacar, notre source a indiqué que la famille essaie de toucher d’autres personnalités du pays. Elle a souligne que « C’est stressant, c’est bizarre »

Le directeur exécutif de la Fédération ivoirienne de football (FIF), Jean Baptiste Sam Etiassé, arrivé d’un voyage, n’est visiblement pas au courant du dossier. Néanmoins, il a tenu prendre attache avec son adjoint pour en savoir davantage. « Moi, j’étais à Tunis, je viens d’arriver. Il faut que j’en parle avec le dexa, mon adjoint », a dit Sam Etiassé.

Pour rappel, Diomandé Mé Aboubacar a été formé à l’académie de l’Asec Mimosas. Par la suite, il a évolué au Stella Club d’Adjamé et à l’ASI d’Abengourou. Il a même porté le brassard de capitaine de la sélection locale, lors de la première édition du Championnat d’Afrique des nations (CHAN 2009) organisé par la Côte d’Ivoire.

 

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Adolphe ANGOUA

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
 

Videodrome

Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte