Africa Sports d’Abidjan : Saki Gutenberg chassé du Bureau Exécutif, voici ce qu’il prépare


24/01/2020
Africa Sports d’Abidjan : Saki Gutenberg chassé du Bureau Exécutif, voici ce qu’il prépare
Aleba Serge Emile, chargé de la communication et porte-parole du Bureau Exécutif de l'Africa Sports d'Abidjan animé la conférence de presse

Saki Gutenberg ne fait plus partie du Bureau Exécutif de l’Africa Sports d’Abidjan. C’est la quintessence de la conférence de presse animée, ce vendredi 24 janvier 2020, par Aleba Serge Emile, chargé de la communication et porte-parole du Bureau Exécutif, au siège provisoire du club, à Adjamé.

Par « décision N°2020-002 du 16/01/ 2020 portant remaniement du Bureau Exécutif de l’Africa Sports d’Abidjan, il est mis fin ce jour du 17 janvier 2020 aux fonctions de Monsieur SAKI Gutenberg, chargé des affaires juridiques au Bureau Exécutif de l’Africa Sports d’Abidjan. En conséquence de ce qui précède, les initiatives et actions de Monsieur SAKI Gutenberg n’engagent plus l’Africa Sports d’Abidjan ».

Cette note, signée du président du Bureau Exécutif, Alexis Vabba et du président délégué à la section football, Antoine Bahi, a été lue, par Aleba Serge Emile, le chargé de communication et porte-parole du Bureau Exécutif du club. Et c’est justement pour donner de plus amples détails sur ladite décision qu’il a animé une conférence de presse, ce vendredi 24 janvier 2020, au siège provisoire du club, à Adjamé.

D’entrée de jeu, le responsable de la communication du club, a tenu à rassurer que la cohésion est revenue au sein du club. « Nous avons réussi à créer des conditions de sérénité, de paix, de confiance et de cohésion au sein de l’Africa Sports d’Abidjan. C’est dans cette atmosphère qu’est survenue la fin de la première phase du championnat. Au cours du mercato, un certain nombre d’informations qui sont en train de s’avérer pas correctes ont ramené une sorte de doute au sein de la famille vert et rouge. Dans un premier temps, l’entraineur a été annoncé en fuite. Après, il a été question des joueurs qui ont décidé de fuir, qui étaient en train d’être vendus en Chine », a-t-il dit, avant de s’appesantir sur la sortie de Saki Gutenberg : « Tout récemment, un ancien responsable de l’Africa Sports, s’est étalé dans une certaine presse, pour exposer selon lui, ce qu’il a appelé les tares et les erreurs de gestion au sein de l’Africa Sports d’Abidjan. Ses déclarations, ses accusations portées contre de hauts responsables de l’Africa Sports, en l’occurrence le président Vagba et Bahi Antoine, sont de nature à jeter le discrédit sur l’Africa Sports en tant qu’organisation. Et ça, on ne peut pas continuer de l’accepter ».

A en croire Aleba Emile, « C’est ce qui a présidé à cette décision de soustraire le sieur Saki Gutenberg du Bureau Exécutif de l’Africa. Et depuis ce matin, vous avez dû apprendre par une décision signée des présidents Vagba et Bahi Antoine que Monsieur Saki Gutenberg n’est plus membre du Bureau Exécutif de l’Africa. Cette décision est motivée par le fait que dans un bureau, il y a le droit de réserve. Et quiconque n’observe pas le droit de réserve rame à contre-courant de la cohésion du mouvement d’ensemble ».

Pour le conférencier, « La responsabilité indique que lorsque dans un groupe, surtout dans un bureau, qui est conduit pas un président qui a porté son choix sur vous, quand vous ne vous sentez plus dans ce bureau ou bien quand vous n’êtes plus en phase avec les pratiques, il est bon de se soustraire, au lieu de s’étaler dans la presse pour dire des contre-vérités ».

Emile Aleba a tenu à rassurer les supporters que « Tous les joueurs qui avaient été annoncés comme des fuyards sont aujourd’hui en train de s’entrainer avec l’entraineur qui avait été annoncé comme en fuite ».

Il a indiqué que « Aujourd’hui, les supporters ont besoin d’être rassurés sur un certain nombre de faits ».

Joint au téléphone pour avoir sa version, Saki Gutenberg a laissé entendre qu’il allait réagir. Il a ajouté que même s’il ne fait plus partie du Bureau Exécutif, il y est à travers certains dirigeants qui le soutiennent dans son combat. Il se dit désormais libre et ne laissera aucun répit à tous ceux qui ont décidé de « cautionner la gestion opaque de Vagba Alexis et sa tribu ». Nous y reviendrons.

 

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Adolphe ANGOUA

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2

 

Videodrome