Après son refus d'adhérer au Rhdp : Le Rdr courtise et lance des pierres à Bédié


05/12/2018
Après son refus d'adhérer au Rhdp : Le Rdr courtise et lance des pierres à Bédié

Une semaine après la retentissante interview de Henri Konan Bédié, le parti au pouvoir, le Rassemblement des républicains (Rdr), s'est décidé à lui porter la réplique. Et c'est Kandia Camara, la secrétaire générale dudit parti, qui a été mandatée pour rabattre le caquet au leader du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci), tout en donnant le sentiment que le Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp) continue de courtiser Bédié.

En effet, tout au long de son interview fleuve publiée, le lundi 2 décembre 2018, dans des quotidiens proches du régime, Kandia laisse clairement entendre qu'Alassane Ouattara et le Rhdp soupirent encore après le Sphinx de Daoukro. En témoignent des passages dont l'interview est parsemée. « Vous savez, le souhait le plus ardent du président Ouattara, c'est de voir tout le Pdci-Rda intégrer le Rhdp. C'est ce que nous souhaitons, c'est ce que les partis membres du Rhdp souhaitent... », avoue Kandia Camara. Qui ajoute, par ailleurs: « Je voudrais inviter le président Henri Konan Bédié, comme il l'a annoncé, à continuer de travailler avec le président Alassane Ouattara, pour la paix, la cohésion dans le pays. Qu'il œuvre pour que l'ensemble des militantes et militants du Pdci-Rda reprennent leur place au sein du Rhdp ! ».

A relire: Politique nationale: Grosse colère de Ouattara contre Bédié

Comme si cet appel du pied était tombé dans les oreilles de sourd, elle le réitère avec une bruyante insistance. « C'est pourquoi, nous souhaitons que le Pdci-Rda, toutes tendances confondues, adhère au Rhdp, puisque le président Henri Konan Bédié dit, dans son interview, qu'il n'y a pas de rupture. Il faut que le Pdci-Rda, dans son entièreté, vienne reprendre sa place au sein du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp) », lance encore Kandia à l'endroit du président du Pdci. Puis la secrétaire générale du Rdr de renchérir : « Nous espérons que très bientôt, une solution sera trouvée et que l'ensemble des partis membres du Rhdp, au grand complet, va se retrouver ». On le voit donc, le Rdr et son président d'honneur, Alassane Ouattara, rêvent encore d'un retour de Bédié à la maison Rhdp, bien que celui-ci ait clairement laissé entendre que le divorce est consommé. Définitivement.

 

Souffler le froid et le chaud

De fait, dans l'interview parue dans la presse, le lundi 26 novembre 2018, le président du Pdci avait dit haut et fort qu'il « opposera une fin de non-recevoir » à l'initiative de plusieurs figures du Pdci visant à favoriser le rapprochement entre lui et Ouattara. Par ailleurs, il avait annoncé être en train de mettre sur pied une nouvelle plateforme, ce qui laisse sous-entendre qu'il a tourné la page du Rhdp dirigé par Ouattara. A l'évidence, ses alliés d'hier, qu'il qualifie de « gens d'en face », ne semblent pas entendre les choses de cette oreille. D'où leur insistance à continuer de draguer Bédié et le Pdci.

Si l'initiative n'est pas en soi condamnable, elle paraît, en revanche, bien curieuse. C'est en effet une façon, pour le moins bizarre, de faire la cour à un parti après lequel on soupire. Car, tout en draguant Bédié et le Pdci, Kandia et le Rhdp les traitent sans ménagement, dans l'interview-réplique qu'elle a accordée à la presse. D'abord, en riant de l'âge du président du Pdci, qu'elle invoque comme un motif qui le disqualifie de la course à la présidentielle de 2020. « ...les Ivoiriens se posent beaucoup de questions. Mais dans leur grande majorité, ils ne croient pas qu'à 86 ans, le président Henri Konan Bédié ait une telle ambition », lâche la secrétaire générale du Rdr. En évoquant, avec une certaine malice, l'âge avancé du leader du Pdci, elle laisse sous-entendre qu'il n'a plus l'énergie nécessaire à l'exercice de la fonction de chef d'Etat.

Une autre pierre lancée à Bédié : le fait de dénoncer, à mots couverts, son attitude ambivalente, comme s'il était écartelé entre deux positions contradictoires. « Concernant la création de la plat-forme avec certains partis politiques de l'opposition, je constate que dans sa déclaration, le président Henri Konan Bédié dit deux choses contradictoires. En même temps qu'il affirme qu'il n'y a pas de rupture avec le président Alassane Ouattara et le Rhdp, il annonce la création d'une nouvelle plateforme. Je ne sais pas si vous comprenez quelque que chose à cela », charge Kandia.

Par ailleurs, elle donne l'impression de vouloir faire mentir le président du Pdci, lequel soutenait, dans son interview du lundi 26 novembre 2018, n'avoir pas reçu de retour après avoir fait remettre des courriers à Ouattara, par l'entremise de Kandia et Henriette Diabaté. Revenant sur les déclarations du leader du Pdci, Kandia les bat en brèche : « Nous les (courriers, Ndlr) avons effectivement transmis au président Ouattara qui, conformément aux statuts du Rdr, les a remis à la présidente du parti, et nous avons convoqué une réunion du Bureau politique pour statuer sur lesdits documents. A la suite de cette réunion du Bureau politique, la présidente du Rdr a adressé un courrier au président Henri Konan Bédié, en réponse aux observations contenues dans les documents qu'il nous avait remis à Daoukro ». Et de conclure par ces mots: « Pour conclure sur ce point, l'on retiendra que le président Henri Konan Bédié nous a remis des documents à Daoukro mais ces documents ne sont pas restés sans suite ou sans réaction. A preuve, dans un courrier en date du 12 juillet 2018, le Rdr a bel et bien réagi en faisant savoir au président Bédié qu'on devrait se conformer à ce qui avait été arrêté par tous les présidents du Rhdp, dont lui-même, et suivre le chronogramme de mise en place du Rhdp selon la volonté commune ».

Au total, il ressort que Ouattara et le Rhdp rêvent d'un retour de Bédié et le Pdci dans ce parti unifié. Tout en espérant les attirer comme on attraperait une mouche, non pas avec du miel mais avec du vinaigre.

 

Assane NIADA

 

 

 

 

 

Assane Niada

|

  • SOURCE: Soir info

1 | 2