Politique nationale: Les deux gros défis qui attendent Bédié et le Pdci après ses 73 ans


Politique nationale: Les deux gros défis qui attendent Bédié et le Pdci après ses 73 ans
Henri Konan Bédié, président du Pdci-Rda, vient de fêter les 73 ans de son part le 9 avril 2019.

73 ans de vie d’un parti politique, ça se fête. L’aîné des partis politiques de Côte d’Ivoire, le Pdci-Rda, créé en avril 1946, a célébré ses 73 ans, 9 avril 2019. Une cérémonie officielle présidée par le président Henri Konan Bédié, avec la mobilisation du secrétariat exécutif, des structures de femmes et de jeunesse, dans l’enceinte du siège du parti à Abidjan-Cocody.

A 17 mois de la présidentielle de 2020, cette rencontre a été l'occasion pour M. Bédié d'inviter les militants à se tourner résolument vers l’objectif de reconquête du pouvoir d’État. En d'autres termes, une occasion pour les dirigeants du parti de sonner la mobilisation des militants en vue de la présidentielle d’octobre 2020 malgré les soubresauts auxquels, est confronté le parti sexagénaire de Côte d’Ivoire.

Le Pdci est, depuis des mois, confronté à des dissensions internes. Plusieurs hauts cadres du parti, dont des ministres, ont rejoint le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (Rhdp), la coalition au pouvoir.

Dans le discours qu’il a prononcé, le président du Pdci, Henri Konan Bédié, a invité les militants de son parti à rester déterminés sur le terrain et à ne pas surtout baisser les bras face aux «mouvements illégaux » qui cherchent à affaiblir et même à liquider le Pdci.

Il faut le dire, pour atteindre son objectif, deux gros défis attendent Henri Konan Bédié et le Pdci-Rda : la mise en place de la plate-forme et la convention pour la désignation du candidat du parti.

Depuis maintenant quelques mois, Konan Bédié fait de la mise sur pied de la plateforme de l'opposition son cheval de bataille. « Bientôt verra le jour la plateforme des partis politiques qui partagent la même vision d’une Côte d’Ivoire réconciliée, une Côte d’Ivoire État de droit et de paix», avait récemment déclaré Henri Konan Bédié dans un interview. A chaque fois qu'il a l'occasion, il expose sur le projet de cette plateforme devant regrouper les partis politiques et les forces vives de la nation. Les présidents du Front populaire ivoirien (Fpi), Affi N'Guessan et du Comité politique, Guillaume Soro ainsi que plusieurs présidents de partis de l'opposition, semblent favorables à cette idée du président Bédié et ont même pris bonne note. La mise en place d’une plateforme, avec vingt-trois autres partis politiques de l’opposition pour la réforme de la Commission électorale indépendante (Cei), serait, pour certains observateurs de la scène politique ivoirienne, un avant-goût du projet cher au président du Pdci-Rda.

Pour ce qui est de la convention, elle a été annoncée le 15 octobre 2018 lors du 6e congrès extraordinaire du parti à Daoukro. M. Bédié avait fait la proposition de la tenue d’une convention en 2019, pour la désignation d’un candidat à l’élection présidentielle d’octobre 2020. «J’invite le congrès extraordinaire à examiner l’opportunité de l’organisation et de la tenue de la convention du Pdci-Rda au cours de l’année 2019, à l’effet de désigner notre candidat à l’élection présidentielle d’octobre 2020 et également d’adopter notre programme de gouvernement quinquennal 2020/2025», avait déclaré M. Bédié, dans son discours d’orientation, en entame de la réunion. En attendant la Convention qui trancherait définitivement sur la question, les hypothèses vont bon train sur les probables candidats du Pdci-Rda en 2020. Pour certains, le président Bédié n'est pas concerné. Le parti sexagénaire opterait-il pour le renouvellement de la classe politique ?

Dans cette projection, la part belle est faite à la jeunesse du parti. Ainsi Jean Louis Billon, Thierry Tanoh, Akossi Bendjo… sont régulièrement cités.

Cyrille DJEDJED

 

Cyrille Djedjed

|

  • SOURCE: L'inter
Previous ◁ | ▷ Next
 
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte