Côte d'Ivoire: L'armée en alerte

Les raisons
10/12/2012
Les Forces armées ivoiriennes ont été mises en branle pour permettre aux Ivoiriens de finir l'année en sécurité
Le temps n'est pas au sommeil chez les hommes en tenue en Côte d'Ivoire. Depuis quelques jours, les Forces républicaines de Côte d'Ivoire (Frci), la Gendarmerie nationale et la Police nationale, sont en alerte maximale pour une sécurisation accrue de la Côte d'Ivoire en général, et du District d'Abidjan (Capitale économique et cœur du pouvoir) en particulier.

Le ministre auprès du Président de la République, chargé de la défense, Paul Koffi Koffi a donné le ton, le samedi 8 décembre 2012 au Plateau, lors de la rencontre qu'il a eue avec le chef d'état major général (Cemg), le général de corps d'armée Soumaïla Bakayoko, et les chefs des grands commandements.

A savoir le Commandant supérieur de la Gendarmerie, le général Kouakou Gervais, et le Directeur général de la Police nationale, le général Bredou M'Bia. Le collaborateur du Président de la République, Alassane Ouattara a demandé à ces responsables militaires de tenir leurs hommes en éveil pendant tout le mois de décembre en cours. Cela, pour sécuriser les Ivoiriens pendant cette période de fêtes de fin d'année (La Noël et la Saint Sylvestre).

Depuis quelques années, le mois de décembre qui entraîne un flux humain particulièrement élevé notamment à Abidjan, est considéré comme une période sensible au plan sécuritaire. Les rumeurs d'attaques associées au grand banditisme sont légion en cette période depuis le premier coup d'Etat militaire du 24 décembre 1999. C'est pour parer à toute éventualité que les autorités politiques et militaires, ont décidé de mettre les soldats en position de combat. Surtout que les mois précédents ont été marqués par plusieurs attaques contre les positions des Frci.

Des consignes fermes à la vigilance et à la concentration, ont donc été données aux forces de sécurité et de défense pour veiller sur la sécurité des personnes et des biens sur toute l'étendue du territoire. Toujours dans le cadre de la sécurisation, le Ministre d'Etat-ministre de l'intérieur et de la sécurité, Hamed Bakayoko a pris un arrêté interdisant l'usage de pétards sur le territoire national à partir d'aujourd'hui lundi 10 décembre jusqu'au 31 janvier 2013. Selon des sources concordantes, l'ensemble des forces ivoiriennes mettront en œuvre un plan de sécurisation concocté par la hiérarchie militaire ivoirienne appuyée par celle des forces impartiales de l'Opération des nations unies en Côte d'Ivoire.

Le Président de la République, Alassane Ouattara aurait donné des instructions pour que des moyens substantiels soient dégagés pour permettre aux Frci, à la Gendarmerie et à la Police nationale, d'exécuter convenablement les consignes qui leur ont été données. Ainsi, les patrouilles mixtes nocturnes, les barrages aux endroits stratégiques et autres opérations de contrôle, pourraient s'accentuer dans les prochains jours à Abidjan et à l'intérieur du pays.

BAMBA Idrissa

Bamba Idrissa

|

  • SOURCE: Soir info

1 | 2