Énergies

Le pétrolier des rebelles libyens repris par les États-Unis


18/03/2014
Les Navy Seals ont opéré depuis le destroyer américain «USS Rooosevelt». Ph D.R
La marine américaine a mis fin à une tentative des rebelles libyens de vendre illégalement du pétrole.

Les forces spéciales US se sont emparées, sans faire de blessés, lundi matin du «Morning Glory», un pétrolier égyptien battant pavillon nord-coréen.

Le tanker avait chargé huit jours plus tôt en Libye une cargaison évaluée à 35 millions de dollars et il se trouvait au large des côtes Chypriotes. C'est la première tentative aussi aboutie des rebelles libyens, qui contrôlent l'est du pays, de vendre du pétrole sur le marché mondial.

C'est Barack Obama en personne qui a donné son accord pour l'intervention des Navy Seals. Quand les forces spéciales américaines donnent l'assaut dans la nuit de dimanche à lundi, le pétrolier mouille au large de Chypre dans les eaux internationales. En deux heures, le « Morning of Glory » est arraisoné sans coups de feu, ni blessés, à bord trois Libyens armés sont capturés.

Depuis le départ du navire au pavillon nord-coréen illégallement chargé par les rebelles libyens autonomistes. Pyongyang rejette toute responsabilité. Avant l'arraisonnement, les autorités chypriotes ont arrêté trois hommes, arrivés d'Israël par jet privé. Ils sont soupçonnés d'avoir négocié l'achat de la cargaison en mer.

Lire la suite sur RFI

N.B: Le titre est de la rédaction

Linfodrome.ci

|

  • SOURCE: Linfodrome

Videodrome