Kenya : la Cour suprême invalide l'élection présidentielle et exige un nouveau scrutin

Publié le Modifié le
kenya-la-cour-supreme-invalide-l-election-presidentielle-et-exige-un-nouveau-scrutin
Afrique & Monde

La Cour suprême du Kenya a annoncé vendredi qu'elle invalidait la victoire du président sortant Uhuru Kenyatta, lors du scrutin du 8 août. Une nouvelle élection présidentielle devra se tenir d'ici à soixante jours.

La Cour suprême du Kenya, saisie par l'opposition, a ordonné vendredi 1er septembre la tenue d'une nouvelle élection présidentielle, déclarant "invalide" le résultat du scrutin du 8 août, à l'issue duquel le président sortant Uhuru Kenyatta a été proclamé vainqueur.

La plus haute instance judiciaire du pays invoque des irrégularités relevées dans les opérations de vote. Une nouvelle élection présidentielle doit être organisée dans les soixante jours."A la question de savoir si les illégalités et irrégularités ont affecté l'intégrité de l'élection, la Cour est d'avis que c'est le cas", a déclaré le président de la Cour, David Maraga.

Lire la suite sur France 24

Abraham KOUASSI
Voir ses articles