Harnaam Kaur : Une jeune britannique devenue célèbre à cause de sa barbe

Publié le
harnaam-kaur-une-jeune-britannique-devenue-celebre-a-cause-de-sa-barbe La Britannique de 27 ans, Harnaam Kaur, est devenue célèbre à cause de sa barbe
Afrique & Monde

Née le 29 novembre 1990 à Slough au Royaume Uni, Harnaam Kaur a voulu se suicider lorsqu’elle a commencé à pousser des poils sur le visage à l’âge de 11 ans. Mais aujourd’hui, cette barbe détestable est devenue son véritable atout et fait d’elle une véritable célébrité dans le top modèle.

Harnaam Kaur. Vous connaissez ? Certainement pas. C’est cette jeune femme britannique devenue célèbre à cause de sa barbe touffue. Née le 29 novembre 1990 à Slough au Royaume Uni, elle a été intronisée, le 8 septembre 2016, dans le Records Guinness, la plus jeune femme avec une barbe.

Elle souffre d'une maladie appelée syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) qui provoque la production d'une plus grande quantité d'hormones mâles par le corps, ce qui déclenche une croissance excessive des poils du visage ou du corps. Selon l'American Society for Reproductive Medicine, ce syndrome touche jusqu'à 10% des femmes dans le monde.

Kaur dit qu'elle a commencé à se faire pousser des poils sur le visage à l'âge de 11 ans. Au début de son adolescence, Harnaam avait tellement honte de sa barbe qu'elle a eu recours à l'épilation deux fois par semaine. Elle a aussi essayé de se blanchir et de se raser pour se débarrasser de la peau afin de maintenir une peau lisse et sans poils. Elle a également traversé une grande période de frustration. Déprimée, elle a même pensé à mettre fin à ses jours.

Harnaam, qui affirme avoir reçu beaucoup de soutien de son frère cadet et de ses amis, a cessé d'utiliser son rasoir définitivement après avoir décidé de se faire baptiser en sikh, la pratique consistant à laisser les cheveux pousser naturellement, sans les couper, est considérée comme symbole de respect pour la perfection de la création de Dieu.

« Quand j'ai commencé à pousser ma barbe, c'était pour des raisons religieuses, mais au fil des ans, je l'ai gardée pour des raisons plus personnelles » a-t-elle déclaré lors d'une interview.

Sa vie va prendre un important virage à l’âge de 16 ans. « J'étais suicidaire. Ma chambre était devenue mon seul refuge, j'étais très déprimée », explique Harnaam. « Je me souviens de m'être assise sur mon lit, songeant à quitter cette vie quand je me suis dit: ‘’L'énergie que tu mets à vouloir mourir, tu peux en faire quelque chose de mieux.'"

Depuis cette prise de conscience, Kaur a été libérée. « A ce moment-là, j'ai décidé d'être moi. J'ai décidé de garder ma barbe et de faire fi des attentes de la société quant à l'apparence qu'une femme devrait avoir ». Depuis, elle a décidé d'assumer « ce que les gens appellent défauts » tels que sa barbe, ses vergetures et ses cicatrices. Ces « défauts » sont devenus aujourd’hui sa force. Et elle est devenue un top modèle de haut standing. « On doit se rendre compte que chacun de nous est différent. Nous sommes tous imparfaitement parfaits (...) On devrait tous célébrer notre individualité. »

 

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.