Mali : Situation tendue à Bamako depuis l’annonce du gouvernement le président et le premier ministre emmenés sous ‘’contrainte’’

Publié le Modifié le
mali-situation-tendue-a-bamako-depuis-l-annonce-du-gouvernement-le-president-et-le-premier-ministre-emmenes-sous-contrainte Le président et le premier ministre de la transition du Mali aux mains des militaires dans le camp de Kati.
Afrique & Monde

Ce lundi 24 mai 2021, L’annonce de la formation du nouveau gouvernement a été faite, par la présidence de Transition dans un communiqué lu à la radio-télévision publique. Après l’annonce, la situation s’est tendue.

C’est une nouvelle équipe gouvernementale composée de représentants de plusieurs partis politiques, des proches du Premier ministre et du principal parti du M5 mouvement qui a participé à la chute de l’ancien président Ibrahim Boubacar Keïta.

Peu après l’annonce du remaniement ministériel, des hommes armés se sont rendus au domicile officiel du Premier ministre Moctar Ouane.  Il a eu le temps de déclarer, au téléphone, la présence de militaires chez lui : « Des militaires actuellement chez moi. Ils sont en train de me conduire chez le président de la Transition », Bah N’Daw, avec lequel il partage un mur mitoyen.


Un autre témoin de la scène ajoute : « Ce sont les hommes de l’ex-junte qui ont contraint le Premier ministre à se rendre chez le président. Ils étaient armés ».

D’autres informations circulent, mais pas de confirmation. Donc prudence. En revanche, ce que nous pouvons dire avec certitude, c’est que les ténors de l’ex-junte n’ont pas approuvé le remaniement qui a vu deux des leurs quitter le ministère de la Sécurité et celui de la Défense. Et les deux sont de la Garde nationale. Depuis plusieurs jours, on parlait, ici, de mécontentement des militaires. Est-ce une conséquence directe ? Certains le pensent. Il faut attendre pour savoir la suite de l’histoire.

SOURCE : RFI