Haïti: De nouvelles révélations sur l'assassinat du président haïtien Jovenel Moïse

Afrique & Monde
Publié le Modifié le Source : Linfodrome
haiti-de-nouvelles-revelations-sur-l-assassinat-du-president-haitien-jovenel-moise Jovenel Moïse, président haïtien tué à son domicile privé dans la nuit du 6 juillet 2021. (PhDr).

De nouvelles révélations sur l’assassinat du président haïtien Jovenel Moïse, le 7 juillet 2021, mettent en cause le Premier ministre par intérim d’Haïti, Ariel Henry.

Selon les informations du New York Times

Selon les informations du New York Times, Joseph Felix Badio, « un ancien fonctionnaire du ministère haïtien de la Justice soupçonné d’avoir organisé l’attaque qui a tué le président Moïse Jovenel, a non seulement parlé à Ariel Henry avant et après l’assassinat, mais il s’est aussi rendu à deux reprises à la résidence du Premier ministre.

Les deux visites, dont l’une a eu lieu quatre mois après le crime, ont eu lieu la nuit et sans que Joseph Felix Badio soit inquiété par les agents de sécurité du Premier ministre, alors qu’il est pourtant recherché par la police haïtienne », révèle le journal.

Rodolphe Jaar, un homme d’affaires haïtien

Le New York Times a pu aussi s’entretenir avec un autre suspect dans l’assassinat de Jovenel Moïse : Rodolphe Jaar, un homme d’affaires haïtien et ancien trafiquant de drogue, arrêté vendredi dernier en République dominicaine grâce aux informations du FBI.

Joseph Felix Badio avait demandé de l’aide à Ariel Henry pour prendre la fuite après l’assassinat.

Cet homme affirme au journal que Joseph Felix Badio avait demandé de l’aide à Ariel Henry pour prendre la fuite après l’assassinat et que le Premier ministre lui avait promis de « passer quelques coups de fil ».


Le New York Times rappelle qu’Ariel Henry continue de nier tout contact avec Joseph Felix Badio. Rodolphe Jaar met également en cause « un autre haut responsable du gouvernement intérimaire actuel : le chef de la police, Frantz Elbé ». Lire la suite...

Vidéo