Burkina Faso : Des coups de feu entendu ce dimanche à Ouagadougou, voici ce qu’il en est

Publié le
burkina-faso-des-coups-de-feu-entendu-ce-dimanche-a-ouagadougou-voici-ce-qu-il-en-est Des tirs entendus à Ouagadougou
Afrique & Monde

Des coup de feu ont été entendus ce dimanche 23 janvier 2022 dans la capitale burkinabè, voici ce qu’il en est.

Des tirs ont été entendus ce dimanche 23 janvier 2022, dans plusieurs casernes burkinabè, dont trois d'entre elles sont situées dans la capitale Ouagadougou. Des coups de feu se sont également produits dans des casernes de Kaya et Ouahigouya, dans le nord du pays, selon les informations données par l’Agence France Presse.

Le communiqué du gouvernement

Suite à ces tirs nourris, plusieurs internautes ont publié sur les réseaux sociaux des informations faisant état d’un coup d’état dans le pays de Roch Marc Kaboré.

Dans un communiqué dont Linfodrome s’est procuré copie, le gouvernement a souligné reconnaître les "tirs", mais dément "une prise de pouvoir par l'armée".

Le gouvernement, tout en reconnaissant l'effectivité de tirs dans certaines casernes, dément ces informations et appelle les populations à rester sereines

"Des informations véhiculées sur des réseaux sociaux tendent à faire croire à une prise de pouvoir par l'armée en ce jour" indique la note du porte-parole du gouvernement, Alkassoum Maiga ajoutant que "le gouvernement, tout en reconnaissant l'effectivité de tirs dans certaines casernes, dément ces informations et appelle les populations à rester sereines".

Manifestation des Populations à Ouagadougou

Il faut souligner que ces mouvements dans des casernes burkinabè surviennent au lendemain de nouvelles manifestations de colère d'habitants excédés par l'impuissance des autorités à faire face à la violence jihadiste qui ravage le Burkina Faso depuis 2015.

Ce samedi 22 janvier 2022, des incidents ont éclaté à Ouagadougou et dans d'autres villes du pays entre les forces de l'ordre et des manifestants qui ont bravé l'interdiction de se rassembler pour protester contre l'insécurité.

Deux soldats tués et plusieurs blessés dans l'explosion d'un engin artisanal, sur l'axe entre Ouahigouya et Titao

Dans la même journée du samedi , au moins deux soldats ont été tués et plusieurs blessés dans l'explosion d'un engin artisanal, sur l'axe entre Ouahigouya et Titao (nord), au passage de leur véhicule qui escortait des commerçants, selon des sources sécuritaires et locales.