Commémoration de l'accord de paix de Mindanao : 51 pays lancent un appel à l'action collective

Publié le Modifié le
commemoration-de-l-accord-de-paix-de-mindanao-51-pays-lancent-un-appel-a-l-action-collective L’Ong Hwpl veut rassembler tous les peuples du monde pour créer un monde de paix.
Afrique & Monde

Plus de 22 000 représentants de 51 pays ont assisté à la conférence internationale célébrant la “Journée de la paix” qui s'est tenue par visioconférence sur la plateforme Zoom, le 24 janvier 2022.

La commémoration de cet événement célèbre l'accord de paix conclu entre les communautés musulmanes et catholiques de Mindanao il y a 8 ans, en 2014.

Sous le regard du président Man Hee Lee

En 2014, l'Ong internationale Heavenly culture, world peace, restoration of light (Hwpl) a joué un rôle de médiateur dans le conflit de Mindanao en proposant un accord de paix aux représentants locaux. 

Sous le regard du président Man Hee Lee de Hwpl, l'accord de paix a été signé par l'honorable Esmael G. Mangudadatu, alors gouverneur de Maguindanao, et l'archevêque émérite Fernando Capalla de l'archidiocèse de Davao, représentant des dirigeants locaux. 

« Le 24 janvier a été déclaré Journée de la paix de la Hwpl »

Depuis lors, la province de Maguindanao et le Front de libération islamique Moro (Milf) ont déclaré le 24 janvier « Journée de la paix de la Hwpl ». Ils l'ont commémoré comme un événement annuel pour réaffirmer la coopération internationale et le partenariat local pour la consolidation de la paix à Mindanao.

Plusieurs monuments de la paix ont été construits en l'honneur de cet accord historique de paix à Mindanao. Les 1er et 2e monuments de la paix ont été érigés respectivement en 2015 et 2016. 

En 2021, le troisième monument de la paix a été inauguré à Cotabato City. Premier monument à Luzon, un monument de la paix à Dingras, Ilocos Norte, a été inauguré le 24 janvier 2022 dans le cadre du 8e anniversaire de la « Journée de la paix » de Hwpl. 

« La loi de la paix au ciel et sur la terre »

Un autre monument, situé dans l'école secondaire nationale intégrée de Siniloan, devrait être inauguré en février 2022. 

Faut-il le souligner, cette commémoration avait pour thème : « La loi de la paix au ciel et sur la terre ». L'objectif était de « promouvoir l'harmonie entre les religions et obtenir le soutien du public pour établir une loi internationale pour la paix ». 

Des personnalités de premier plan ont adressé des messages de félicitations, notamment le président du Sénat, Vicente Sotto III, le sénateur Panfilo Lacson, la sénatrice Cynthia Villar, le sénateur Ronald 'Bato' Dela Rosa, le juge en chef Alexander Gesmundo et la présentatrice de télévision Mariz Umali des Philippines.

Messages d'engagement pour la paix

Les orateurs principaux de divers domaines ont également présenté des messages d'engagement déclarant leurs plans de promotion de la paix dans leurs secteurs respectifs, notamment le droit, l'éducation, la jeunesse, les femmes, les entreprises privées et les médias.

Prabhu Mahendra Das, président du temple Sri Sri Radha Madhava Mandir, a confié qu'il a décidé de participer au bureau de l'Alliance mondiale des religions pour la paix (Warp). Une initiative de l’Ong Hwpl. Selon Prabhu Mahendra Das, la Warp  est « une plateforme mondiale pour les chefs religieux pour parler, partager, discuter, apprendre et grandir ensemble harmonieusement et pacifiquement ».

Il s’est prononcé sur la contribution de la religion dans la consolidation de la paix dans le monde. « Je crois fermement que toutes les religions devraient entrer dans un partenariat sous la forme d'un protocole d'accord », a-t-il proposé.

Mouvement révolutionnaire pour la consolidation de la paix mondiale

Le juge Raoul Victorino (retraité), président du Petit-déjeuner de prière national philippin (Pnpb) et doyen de la faculté de droit de l'Université chrétienne philippine (Pcu), a fait une confidence.

Il a révélé qu’il a été inspiré par le "mouvement révolutionnaire" initié par Hwpl pour soutenir la consolidation de la paix mondiale, par le biais d'un projet de « Déclaration de paix et de cessation de la guerre (Dpcw) ».

Promouvoir la paix en tant que culture et norme mondiale

Ce projet a été rédigé par des experts mondiaux en droit international afin de promouvoir la paix en tant que culture et norme mondiale. « Je m'efforcerai d'obtenir le soutien du président des Philippines pour le soutien de solidarité nationale de la Dpcw. Dans le même temps, j'intégrerai l'éducation à la paix dans les facultés de droit en collaborant avec l'Association philippine des facultés de droit », s’est engagé le juge Raoul Victorino. 

Pour sa part, représentant du secteur de l'éducation aux Philippines, le commissaire Ronald Adamat du Commissariat à l'enseignement supérieur (Ched) a rassuré sur l’implication du secteur de l'éducation.

Observation simultanée de la paix

Il a fait savoir que la commission en banc du Ched a adressé un message au président Duterte, les exhortant à déclarer le 24 janvier "Journée nationale de la paix". Une initiative qui prévoit la célébration et l'observation simultanée de la paix par le biais d'activités, d'événements et de cérémonies en faveur de la paix.

Cette observation est faite par tous les organismes et agences du gouvernement, y compris le secteur privé. « Cette journée sera également célébrée et observée dans le secteur de l'éducation », a ajouté le commissaire Ronald Adamat.

« Notre objectif est de rassembler tous les peuples du monde pour créer un monde de paix »

Le Département des relations publiques de l’Ong internationale Hwpl - Région Afrique Francophone a précisé sa vision dans un document, dont Linfodrome a reçu copie ce lundi 31 janvier 2022.

Il a parlé de laisser un monde meilleur aux futures générations. « Notre objectif est de rassembler tous les peuples du monde pour créer un monde de paix et le laisser en héritage durable aux générations futures. Pour faire de ce monde un lieu de paix sans guerres, devenons des messagers de la paix. Rappelons aux gens du monde entier cette émotion - un désir de paix - et la Journée de la paix afin qu'ils puissent se souvenir de tout cela pour toujours », a insisté le président Man Hee Lee lors de son discours de clôture.

(Infos : Département des Relations Publiques

Hwpl - Région Afrique Francophone)

Vidéo