Crise Russie-Ukraine : Déploiement de l'armée Russe dans les territoires séparatistes d'Ukraine

Publié le Modifié le
crise-russie-ukraine-deploiement-de-l-armee-russe-dans-les-territoires-separatistes-d-ukraine L'armée Russe
Afrique & Monde

La crise entre la Russie et l'Ukraine prend la tournure de conflit armé.  La France, les États-Unis, l'Union Européenne brandissent des sanctions contre la Russie. 

Le Président Russe Vladimir Poutine, a ordonné ce lundi 21 février 2022, à l'armée Russe d’exécuter une mission de ‘’maintien de la paix " dans les régions séparatistes pro-Russe à l'Est de l'Ukraine. 

La voie d'un conflit armée 

La Russie a récupéré une partie du territoire d'Ukraine à savoir les territoires de Donetsk et Lougansk et a proclamé leur indépendance et leur souveraineté en qualité de République populaire.


Dans son adresse de ce lundi, le Président Russe, a ordonné au ministère de la Défense, de déployer l'armée sur ces territoires pour une mission de " maintien de paix".

Exécution immédiate de l'appel de Poutine 

Vladimir Poutine, ordonnait la veille, au déploiement de l'armée dans les Républiques populaires de Donetsk et Lougansk. Ce mardi 22 février 2022, c'est chose faite.

Selon le correspondant de RFI en Russie, «on assiste ce matin à un convoi massive» des troupes militaires Russes vers ces différents sites.

Les occidentaux lèvent le ton 

Le ton se durcit entre la Russie l'Union Européenne et  Les États-Unis. Washington  annonce des sanctions contre les régions séparatistes pro-russes, alors que la décision du président russe mérite une réponse "ferme" et "rapide", selon le Secrétaire d’État Américain, Antony Blinken. La Maison-Blanche a aussi annoncé que les chefs d’États Américain, français et allemand, Joe Biden, Emmanuel Macron et Olaf Scholz, se sont parlé quelques heures après la décision de Poutine. 

  le Président Russe, a ordonné au ministère de la Défense, de déployer l'armée sur ces territoires pour une mission de " maintien de paix"

L’Élysée demande des sanctions ciblées contre la Russie.  Après «Le discours paranoïaque» de Vladimir Poutine, Emmanuel Macron, qui tente en vain de convaincre du bien-fondé de la voie diplomatique, a condamné la voie militaire ordonnée par Moscou. Le Chef de l'État Français a par ailleurs demandé, «une réunion d'urgence du Conseil de sécurité des Nations unies ainsi que l'adoption de sanction européenne ciblé contre la Russie». 

Pour l'heure, il n'est pas question d'ouvrir le feu. Mais les circonstances, selon l’évolution de la situation pourraient entraîner  un conflit armé dans la zone.