Guerre en Ukraine : L’OTAN rejette une demande de l’Ukraine et l'expose face à l’offensive Russe  

Publié le Modifié le
guerre-en-ukraine-l-otan-rejette-une-demande-de-l-ukraine-et-l-expose-face-a-l-offensive-russe L'OTAN refuse de servir de bouc émissaire
Afrique & Monde

L’OTAN s’est réunie, en vue de l’examen de la demande de création d’une zone d’exclusion aérienne pour limiter l’offensive Russe sollicitée par l’Ukraine. Le Secretaire General de l’OTAN Jens Stoltenberg leur a notifié le refus de leur organisation.

L’OTAN ne veut pas envenimer la situation qui prévaut en ce moment en Ukraine. Raison pour laquelle elle n’a pas donner de suite favorable à leur requête.

Au dixième jour de l'offensive de Moscou, les combats se poursuivaient à Tcherniguiv, Okhtyrka, Soumy et Kharkiv. S'il a insisté sur la nécessité de "mettre fin" à ce conflit, le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg a toutefois prévenu que l'Alliance atlantique ne pouvait répondre à la demande de création d'une zone d'exclusion aérienne, au regret du président ukrainien.

La Russie bloque des réseaux sociaux

La Russie a lancé une alerte avant la rencontre de l’OTAN à la demande de l’Ukraine. Aussitôt, La Russie a bloqué Facebook et a restreint l'accès à Twitter. Elle a resserré l'étau autour des médias étrangers et d'opposition en limitant l'accès à la BBC, Deutsche Welle, Meduza et Svoboda. Autre illustration, la Douma a voté dans la journée une loi imposant 15 ans de prison pour toute diffusion d'"informations mensongères sur l'armée".

L’OTAN rejette la demande de l’Ukraine

En conséquence « Les membres de l'Otan ont rejeté la demande de Kiev de créer une zone d'exclusion aérienne en Ukraine, pour éviter de se laisser entraîner dans le conflit, a déclaré le secrétaire général de l'Alliance, qui a également dénoncé l'utilisation par la Russie de "bombes à fragmentation", "en violation du droit international". "Tous ces gens qui vont mourir à partir d’aujourd’hui vont aussi mourir à cause de vous", a accusé Volodymyr Zelensky.

Des rencontres prévues ce weekend

Rappelons qu’un troisième round de négociations avec la Russie se profile pour ce week-end, a déclaré l'un des négociateurs ukrainiens, Mykhaïlo Podoliak. Et Le Conseil de sécurité de l'ONU se réunira une nouvelle fois en urgence lundi à 15 heures (21 heures à Paris) sur la crise humanitaire déclenchée en Ukraine par l'invasion de la Russie, à la demande des États-Unis et de l'Albanie.

Moscou a démenti toute responsabilité accusant l'Ukraine d'avoir provoqué l'incendie du site nucléaire de Zaporojie

Ce dixième Jour, la centrale nucléaire ukrainienne de Zaporojie, la plus grande d'Europe, a été bombardée par l'armée russe. Les autorités ukrainiennes ont assuré que la sécurité nucléaire des lieux était assurée, les secours ont réussi à éteindre l'incendie. 

L’ONU préoccupée

En réaction à ces frappes, le Conseil de sécurité de l'ONU s'est réuni en urgence. Les États-Unis ont dénoncé "une immense menace", Moscou a démenti toute responsabilité accusant l'Ukraine d'avoir provoqué l'incendie du site nucléaire de Zaporojie.

Notons que, Le chef de la diplomatie américaine, Antony Blinken, est arrivé à Bruxelles pour mener des entretiens avec des responsables de l'Otan et de l'UE, après quoi il doit se rendre en Pologne, dans les trois pays baltes et en Moldavie.

Source : France 24