Liberté de la presse : 24 journalistes et professionnels de médias tués depuis 2022

Publié le
liberte-de-la-presse-24-journalistes-et-professionnels-de-medias-tues-depuis-2022 l’impunité pour les crimes demeure généralisée et les journalistes restent confrontés à de nombreuses menaces
Afrique & Monde

L’année 2022 commence sombrement pour le monde des médias avec un chiffre alarmant de journalistes tués dans le monde.

"Au total 24 journalistes et professionnels de médias ont été tués depuis 2022, 478 d’entre eux sont en prison", a annoncé un rapport de Reporters Sans Frontières (RFS), dans le cadre de la commémoration de 29e de la Journée mondiale de la liberté de la presse célébrée le 03 Mai 2022.

"Huit journalistes tués au Mexique et 56 autres emprisonnés…"

Sur ces journalistes tués cette année, l’on dénombre huit au Mexique et 56 journalistes emprisonnés. C’est une année qui a débuté sombrement pour la presse dans ce pays où 150 hommes de médias ont été assassinés, depuis 2000.

Selon l’ONG internationale Reporters Sans Frontières, depuis le 1er janvier 2022, ce sont 23 journalistes et 1 collaborateur des médias qui ont été assassinés dans le monde, contre 55 en 2021.

Un chiffre au plus bas depuis dix ans, selon des données publiées par l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO).

Crimes impunis, les journalistes exposés aux menaces

Cependant, l’impunité pour ces crimes demeure généralisée et les journalistes restent confrontés à de nombreuses menaces. Notamment au Mexique où quelque 150 journalistes ont été assassinés depuis 2000, selon RSF.

En ce mardi 3 mai, jour de célébration de la liberté de la presse, les professionnels des médias dans ce pays, ont choisi de rendre hommage à leurs confrères disparus dans l’exercice de leur métier et de dénoncer l’insécurité et l’impunité dans les crimes dont ils sont victimes.

Du 2 au 5 mai 2022, l’UNESCO et la République d’Uruguay accueilleront la conférence mondiale annuelle de la Journée mondiale de la liberté de la presse autour du thème « Le journalisme sous l’emprise du numérique ». Il sera question de l’impact de l’ère numérique sur la liberté d’expression, la sécurité des journalistes, l’accès à l’information et la vie privée.

« Il nous incombe à tous d’en faire plus pour gérer les risques et saisir les possibilités qu’offre l’ère du numérique.  En cette Journée mondiale de la liberté de la presse, j’invite les États membres, les entreprises technologiques et la communauté des médias, ainsi que le reste de la société civile, à unir leurs forces pour établir une nouvelle configuration numérique qui protégerait à la fois le journalisme et les journalistes », a déclaré la directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay.

L’Assemblée générale des Nations unies a proclamé le 3 mai 2022 Journée mondiale de liberté de la presse, pour sensibiliser à l’importance de la liberté de la presse et rappeler aux gouvernements leur obligation de respecter et faire respecter le droit de liberté d’expression consacré par l’article 19 de la Déclaration universelle des droits de l’homme.

Vidéo