Burkina Faso : huit mineurs sont bloqués sous terre depuis plus de trois semaines

Publié le Modifié le
burkina-faso-huit-mineurs-sont-bloques-sous-terre-depuis-plus-de-trois-semaines Une mine à Ouagadougou, au Burkina Faso
Afrique & Monde

Depuis le 16 avril, huit mineurs sont coincés à plusieurs centaines de mètres sous terre dans la mine de zinc de Perkoa, au Burkina Faso. Les secouristes espèrent encore un miracle.

Déclaration du porte-parole du gouvernement burkinabè

Les six Burkinabè, un Zambien et un Tanzanien ont été portés disparus à la suite d'une inondation provoquée par des pluies diluviennes, selon la compagnie canadienne Trevali Mining qui exploite la mine.

«L'espoir que nous avons, c'est qu'il est confirmé que la jauge d'aération de la chambre de refuge est toujours fonctionnelle»

«L'espoir que nous avons, c'est qu'il est confirmé que la jauge d'aération de la chambre de refuge est toujours fonctionnelle», a déclaré vendredi le porte-parole du gouvernement burkinabè Lionel Bilgo.

«Nous nous accrochons à cela» et «espérons que dans les jours ou les heures à venir nous aurons de bonnes nouvelles de Perkoa», a-t-il ajouté.

Une «chambre de refuge» au cœur des opérations de sauvetage

Cette «chambre de refuge» est située à 580 mètres sous terre et est équipée de kits de survie. Les secouristes espèrent que les mineurs, qui travaillaient à 700 mètres de profondeur, ont pu y accéder.

 Si l'espoir subsiste, «le temps joue contre nous

Des techniciens procèdent à un pompage des eaux mais leur travail a été compliqué par des pannes régulières des équipements.

Les opérations sont passées à une vitesse supérieure grâce à l’installation de deux pompes supplémentaires plus performantes fournies par le Ghana, a indiqué ce dimanche le service d'information du gouvernement.

Si l'espoir subsiste, «le temps joue contre nous», a indiqué le porte-parole du gouvernement burkinabè.