Financement de l’économie nationale : Plus de 2.450 milliards Fcfa mobilisés sur le marché régional et international

Nialé Kaba rassure: «La marge d’endettement de la CI est encore grande»
26/07/2014
La ministre Nialé Kaba n’a pas occulté la question du paiement de la dette intérieure lors de la conférence de presse dans le cadre des Rendez-vous du gouvernement. (Photo: DR)
Dans le cadre du financement de l’économie nationale, la Côte d’Ivoire a recours depuis trois ans au marché régional à travers les instruments classiques dont elle dispose à savoir : les Bons du trésor, les Obligations du Trésor, les Obligations Assimilables du Trésor et les Emprunts Obligataires.

Invitée des Rendez-vous du gouvernement hier, vendredi 25 juillet, la ministre auprès du Premier ministre en charge de l’Economie et des finances, Nialé Kaba a affirmé que sur la période 2011-2014, ce sont 2075 milliards qui ont été mobilisés sur le marché régional se répartissant notamment, en 764,5 milliards de Fcfa de Bons du Trésor ; 704,8 milliards de Fcfa d’Obligations du Trésor et 606,2 milliards de Fcfa d’emprunts Obligataires. La locataire du 20ème étage de l’immeuble Sciam, à Abidjan Plateau, a mentionné que la Côte d’Ivoire qui ambitionne d’être émergente à l’horizon 2020 a besoin d’investissements importants ‘’dont la réalisation conduit à l’élargissement de ses instruments de financement, d’où l’importance de recourir au marché financier international.

L’émission de l’Eurobond 2014 s’inscrit dans ce cadre’’, a-t-elle dit. Un Eurobond dont les résultats ont été jugés satisfaisants par la ministre Nialé Kaba. « Il convient de rappeler que les montants effectivement levés ont été de 750 millions de dollars Us, soit environ 375 milliards de Fcfa contre 500 millions de dollars Us, soit environ 250 milliards de Fcfa du fait de l’engouement suscité par l’opération », s’est félicitée la conférencière. Le tout pour un montant global de près de 2 450 milliards de Fcfa mobilisés sur le marché régional et international. Toutes ces ressources permettront, selon la ministre Nialé Kaba, au gouvernement de financer l’ensemble des projets d’investissements du Plan national de développement (Pnd) adopté en mars 2012 et dont le montant est fixé à 11 000 milliards de Fcfa.

Nialé Kaba a affirmé que le gouvernement ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Faisant remarquer que la marge d’endettement de la Côte d’Ivoire est encore grande, elle a indiqué le gouvernement ivoirien aura toujours recours au marché financier sous-régional et international pour les besoins de financement de son économie. Il faut noter que la ministre Nialé Kaba avait à ses côtés, dans le cadre de cette conférence, plusieurs membres du gouvernement. Notamment le ministre des Postes et des technologies de l’information, porte-parole du gouvernement, Bruno Koné ; le ministre des Infrastrastructures économiques, Patrick Achi, le ministre de l’Agriculture, Coulibaly Sangafowa, la ministre de l’Education nationale, Kandia Camara.


Bertrand GUEU

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites

Bertrand Gueu

|

  • SOURCE: L'inter

1 | 2

 

Videodrome