Filière café-cacao: L'ANAPROCI renaît de ses cendres lors d'une assemblée générale

Publié le Modifié le
filiere-cafe-cacao-l-anaproci-renait-de-ses-cendres-lors-d-une-assemblee-generale DR
Economie

Les membres de l'Association nationale des producteurs de café-cacao de Côte d'Ivoire (ANAPROCI), sont en Assemblée générale mixte (AGM) depuis ce mercredi 28 février 2018 à l'hôtel communal de Cocody pour désigner les nouvelles instances de l'association.

Des centaines de producteurs de café-cacao venus de toutes les zones de production de Côte d'Ivoire se sont donné rendez-vous ce mercredi à Cocody à l'occasion d'une assemblée générale mixte destinée à redynamiser la structure et lui donner un second souffle. En plus d'annoncer le retour de l'ANAPROCI, cette AGM vise, selon Hubert Dessi, à faire du producteur de cacao un veritable acteur de développement au service de la Côte d'Ivoire. «Nôtre rôle est déterminant pour l'avenir de notre filière», a-t-il déclaré, pour porter l'espoir de la Côte d'Ivoire dont-on dit le succès repose sur l'agriculture.

Pour Raymond Koffi, Président du Groupement d'interêt économique (GIE), les exportateurs de la filière café-cacao ont beaucoup souffert de l'absence de l'ANAPROCI dans la filière. Il a souhaité que la nouvelle direction qui sera mise en place travaille au recensement de tous les producteurs de café-cacao.

Représentant Henri Konan Bédié, haut-patron de la cérémonie, Niamien N'Goran a plaidé pour la transformation sur place en vue de sécuriser les productions des planteurs. Il a également fait savoir qu'un des défis majeurs à relever pour le monde agricole, c'est de voir les agriculteuts sortir des sentiers battus pour la lutte contre la pauvreté. Face à tous ces grands défis, selon Niamien N'Goran, les producteurs doivent s'inspirer des valeurs houphouetistes de paix, de travail et de dialogue d'Henri Konan Bédié et se garder de ''vendre l'héritage que nous ont laissé nos parents''.

Créée en 2001, l’ANAPROCI a occupé durant plusieurs années les devants de la scène du monde agricole en Côte d’Ivoire. L’arrestation des dirigeants suivie des troubles internes a freiné la marche en avant de l’Association. Les producteurs de café-cacao ont longtemps souffert de l’absence de l’ANAPROCI à leurs côtés.

David YALA