LBC/FT: L'Évaluation mutuelle de la Côte d'Ivoire prévue en septembre 2021

Publié le
lbc-ft-l-evaluation-mutuelle-de-la-cote-d-ivoire-prevue-en-septembre-2021 Le Directeur de Cabinet adjoint du ministre de l'Économie et des Finances, Vassogbo Bamba. (Ph : DR)
Economie

L'atelier de validation de l’avant-projet de Stratégie nationale de Lutte contre le blanchiment de capitaux, le Financement du terrorisme et de la Prolifération des armes de destruction massive (Lbc/Ft-Padm) a eu lieu, lundi 25 janvier 2021, à l’amphithéâtre du Comité de coordination, sis aux II Plateaux Les Vallons, à Abidjan-Cocody.

Cette rencontre consacre la fin de l'Évaluation nationale des risques (Enr) et l’élaboration d’une Stratégie de mitigation des risques identifiés. Elle marque également le début d’un autre processus, à savoir celui de l’Évaluation mutuelle de la Côte d'Ivoire, prévue pour septembre 2021.

Ouvrant les travaux de cette rencontre, le Directeur de Cabinet adjoint, Vassogbo Bamba, représentant le ministre de l'Économie et des Finances a indiqué que l'Évaluation mutuelle est l’examen, par les pairs, du dispositif national de Lbc/Ft sous l’égide du Groupe intergouvernemental d'action contre le blanchiment d'argent en Afrique de l'Ouest (Giaba), du Groupe d’action financière (Gafi), du Fonds monétaire international (Fmi) et de la Banque mondiale. « Pour préparer l'Évaluation mutuelle, l’État de Côte d’Ivoire a initié, depuis 2018, plusieurs actions parmi lesquelles, la réalisation de l’Enr et l’élaboration de l’avant-projet de stratégie soumis à validation », a mentionné le représentant du ministre. Puis de souligner que cette initiative vise à terme, à mettre en place un système pérenne de protection du secteur financier national en particulier et de l’économie en général. « Une fois adoptée, la Stratégie nationale devra être mise en œuvre dès les semaines à venir, en vue d’atténuer les risques identifiés au cours de l’Enr. Ce processus permettra, à notre pays, d’éprouver son dispositif de Lbc/Ft », a-t-il dit, avant d'inviter les participants à préciser, au cours de leurs travaux, les contours définitifs de la Stratégie nationale et à définir le calendrier détaillé ainsi que les organes de sa mise en œuvre.

Le président du Comité de coordination des politiques nationales de lutte, le coordonnateur de l’Enr, le coordonnateur de l’élaboration de la Stratégie, le magistrat Olivier Kouadio a fait savoir que l’objectif de cette dynamique est que dans 10 ans, il existe des textes qui protègent le système financier ivoirien contre le Financement du terrorisme et le Blanchiment des capitaux.

Pour l’Enr, le Giaba, faut-il le rappeler, avait mis à la disposition de la Côte d'Ivoire la somme de 60.000 $ US, soit 30 millions Fcfa et trois de ses experts. Le Giaba a de plus contribué à l’élaboration de l’avant-projet de la Stratégie nationale en apportant son expertise. La Banque mondiale a, pour sa part, mis à disposition, sa méthodologie et son outil de réalisation de l’Enr ainsi que quatre experts. La Côte d'Ivoire a également bénéficié de l’appui technique d’Expertise France dans l’élaboration de la Stratégie nationale.

Irène BATH