Télécommunication : Les experts et acteurs de l’Artci se retrouvent pour la Journée prospective du régulateur

Publié le Modifié le
telecommunication-les-experts-et-acteurs-de-l-artci-se-retrouvent-pour-la-journee-prospective-du-regulateur Les participants de la Journée prospective du régulateur
Economie

L’Autorité de régulation des télécommunications de Côte d’Ivoire (ARTCI) a organisé ce jeudi 8 décembre 2022, la Journée prospective du régulateur.

L’Autorité de régulation des télécommunications de Côte d’Ivoire (ARTCI) a organisé la 5e édition de la Journée prospective du régulateur. Cette initiative vise à réunir les différents experts et acteurs des TIC afin de réfléchir sur les termes du secteur.

La neutralité du net

Le thème retenu pour cette 5e édition de la Journée prospective du régulateur est : « La neutralité du net à l’épreuve des évolutions technologiques ».

Au cours d’un panel organisé à cet effet, plusieurs experts ont essayé de donner des précisions sur le principe de « la neutralité ». S’il est vrai que le principe de la neutralité du net ou de l’internet revoie à garantir l’égalité de traitement et d’acheminement de tous les flux d’information sur internet, il n’en demeure pas moins que certaines incompréhensions submergent ce concept.

C’est pour trouver les réponses à cette thématique que la directrice générale de l’ARTCI, Namahoua Bamba Touré, a invité les participants notamment les opérateurs des infrastructures, les créateurs de contenus et les consommateurs à définir une compréhension commune.

Le cas de la France présenté

La chef de l’unité Internet de l’Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse (ARCEP, France), Aurore Tual, a présenté l’expérience de la France où la crise du Covid-19 avait faire augmenter les demandes du secteur de 50%.

La neutralité du net à l’épreuve des évolutions technologiques

Le cas de la Côte d’Ivoire a été présenté à travers les résultats d’une étude sur la neutralité du net en Côte d’Ivoire et dans le monde. La cheffe de service et projets à la direction de l’économie, des marchés et de la prospectives, Lasme Mel Paule Renée, a indiqué que notre pays faisait de son mieux.

Au sortir de ces moments d’échange, les experts et acteurs des TIC, ont affirmé que plusieurs facteurs mettent à mal la neutralité du net notamment le développement de nouveaux services innovants comme la 5G et la qualité de service réseau.