Commerce extérieur : les Pays-bas, 1er partenaire d’exportation de la Côte d'Ivoire devant les USA et la France

Publié le Modifié le
commerce-exterieur-les-pays-bas-1er-partenaire-d-exportation-de-la-cote-d-ivoire-devant-les-usa-et-la-france Les Pays-Bas devance les USA et la France en terme d'importation de produits provenant de la Côte d'Ivoire
Economie

Les Pays-Bas est le premier partenaire d’exportation de la Côte d’Ivoire devant les Etats-Unis et la France. C’est ce que révèle un rapport de Comtrade, cité par BNP-Paribas.

La Côte d'Ivoire est la plaque tournante des activités commerciales en Afrique de l'Ouest. Selon les dernières données disponibles de la Banque mondiale, la part du commerce extérieur dans le Produit intérieur brut du pays est de 42%. 

Les 3 premiers partenaires d'exportation de la Côte d'Ivoire


Le pays exporte principalement des denrées alimentaires, notamment du cacao, de la noix de coco, de la banane et du poisson, du pétrole raffiné, de l'or et du caoutchouc.  Selon le dernier rapport publié par Comtrade, les Pays-Bas, est le premier partenaire d’exportation avec 10,7 % de ses produits importé, Ils sont suivis des États-Unis (6 %), de la France (5,9 %), de la Malaisie (5 %) et du Vietnam (4,9 %).

Importation

Au niveau des importations, les principaux produits sont le pétrole brut, le riz, le poisson congelé, les médicaments, les véhicules et les machines.   La Chine arrive en tête des pays fournisseurs de la Côte d’Ivoire avec 17,2%,  le Nigeria (13,5%) et la France (10,7%), suivis des USA (5%) et de l'Inde (4,3%).

Le rapport note que la  Côte d'Ivoire a une balance commerciale structurellement positive et cette tendance devrait se poursuivre dans les années à venir

Le rapport note que la  Côte d'Ivoire a une balance commerciale structurellement positive et cette tendance devrait se poursuivre dans les années à venir. “En 2020, le pays a exporté pour 11,9 milliards de dollars de marchandises, alors qu'il a importé pour 10,6 milliards de dollars de marchandises”, révèle notre source qui cite des chiffres de l’Organisation mondiale du Commerce (OMC).

Les exportations de services  quant à elles se sont élevées à 1 milliard de américains, tandis que les importations ont atteint 3,1 milliards de américains (OMC). En raison de la pandémie de COVID-19, les exportations de produits agricoles (cacao, café, noix de cajou, coton, bananes et ananas) ont souffert de la baisse de la demande mondiale et des perturbations des transports tandis que les importations de biens d'équipement et d'énergie se sont modérées en raison d'une demande intérieure plus faible ( Coface).