N'Douci: Situation toujours tendue, commerces et marchés fermés, les populations terrées chez elles

Publié le Modifié le
n-douci-situation-toujours-tendue-commerces-et-marches-fermes-les-populations-terrees-chez-elles La situation reste toujours tendue à N'Douci
Faits divers

Le sang a encore coulé à N'douci, dans la nuit du vendredi 12 au samedi 13 août 2022 après de violents affrontemenents intercommunautaires. Le bilan provisoire fait état d'un mort et de nombreux blessés.

Les démons de la division ont encore fait parler dans la ville de N'Douci, une localité située dans la region de l'Agneby-Tiassa.

Dimba Pierre, président du Conseil regional de l'Agneby-Tiassa sur les lieux

De violents  affrontements intercommunautaires ont fait au moins un morts et plusieurs bléssés graves par balle et à l'arme blanche. Cette ènième escalade de violences intervient seulement une semaines après des heurts similaires qui ont fait aux moins 3 personnes tués et de nombreux biens détruits.

Ayant appris la triste nouvelle, le Ministre Pierre Dimba, président du conseil régional de l'Agneby-Tiassa s'est immédiatement rendu sur les lieux pour s'imprégner de la situation, informe le sercice de communication du natif du village d' Ery-Makouguié.  Selon notre source, c'est une ville totalement plongée dans le désarroi que le Ministre a trouvé. "Tout est bloqué. Marché et commerces fermés. Apeurée, la population est terrée chez elle", note notre source précisant que les forces de l'ordre deployés en grand nombre pour retablir la sécurité ont totalement bouclé la ville.

Un couvre feu a été décrété pour la circonstance. Il prend effet à compter de ce samedi, de 19 heures à 6 heures

Les entrées et sorties sont sous haute surveillance. "  Un couvre feu a été décrété pour la circonstance. Il prend effet à compter de ce samedi, de 19 heures à 6 heures. Et ce, pour 72 heures renouvelable. Un calme précaire est constaté", indique la note d'information parvenue à Linfodrome. En attendant que les responsabilités soient situées, une enquête est ouverte.

Des pourparlers ont acctuellement lieu entre le ministre Pierre N'Gou Dimba était avec les autorités administratives et militaires, des élus et cadres ainsi que la société civile, afin de ramener le calme.