Port Autonome

Violence en pleine rue: Une jeune fille policier tabassée par un couple


28/12/2015
(Photo d'archives pour illustrer l'article)
Une scène surréaliste a été servie à de nombreux badauds, au Port autonome d'Abidjan. Une jeune filles policier, se faisant copieusement tabasser par un couple totalement déchaîné.

Les faits ont eu lieu dans la matinée du samedi 12 décembre 2015. En effet, nos sources informent que ce jour-là, trois filles policiers, toutes des sergents, répondant aux initiales de D.R.E, B.E et G.F, se tiennent au carrefour du port de pêche, sur la plateforme portuaire. A cet endroit où elles sont consignées, elles régulent tranquillement la circulation. Les choses se passent jusque là très bien pour elles, mais aussi pour les automobilistes qui circulent en toute fluidité. Mais les choses vont se gâter aux alentours de midi, quand vient à passer une grosse cylindrée. Les filles policiers sifflent ledit véhicule. Lorsque le conducteur marque un arrêt, le sergent G.F l'approche pour lui signifier qu'il vient de virer le feu rouge. Et donc en principe, il doit être verbalisé. Une fois qu'il met pied à terre, l'automobiliste qui plus tard répondra aux initiales P.D, conteste les faits avec véhémence. Tout en rogne, il traite les trois agents de tous les noms d'oiseaux. Puis, de lancer qu'il est cadre dans une importante régie financière. Là, le sergent G.F lui demande de présenter ses papiers, pour prouver ce qu'il dit. Erreur. Tout se déclenche à ce moment là. L'adrénaline monte en P.D. Toujours au dire de nos sources, il empoigne la policière par les collets et la brutalise. Les boutons de la chemise de l'agent sautant. Laissant plus ou moins transparaître sa poitrine. Au même moment, l'épouse de l’automobiliste s'en mêle. Pendant que son homme tient l'agent par les collets, elle, se met à porter de violents coups dans le dos de la policière. Une policière que ses deux autres collègues, devant la furie du couple, ont dû mal à défendre. Finalement, le sergent G.F. n'a son salut que dans le passage d'une patrouille de la gendarmerie nationale. Ce sont donc les gendarmes, voyant la scène incroyable, qui volent au secours de la jeune fille policier et la tirent des griffes du couple. Au final, les deux parties sont conduites au commissariat spécial du Port autonome. C'est de là, que le principal présumé agresseur qu'est P.D., est mis à la disposition des services des enquêtes générales de la Préfecture de police. Nous reviendront sur cette affaire.

KIKIE Ahou Nazaire

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites

Kikié Nazaire

|

  • SOURCE: Soir info

1 | 2

Videodrome