Treichville/ Descente policière: Arrestation en pleines urgences du Chu


11/01/2016
(Photo d'archives)
Apprenti-couturier de 22 ans, Diallo Ousmane estime que ce noble métier ne nourrit pas son homme. En tout cas, lui, ça ne le nourrit pas.

D'où on choix de la voie ténébreuse du banditisme où il espère gagner l'argent en vitesse. Mais il comprendra que ce sombre métier comporte bien des risques, dont il va du reste faire l'amère expérience.

En effet, selon les renseignements obtenus de nos sources, le vendredi 1er janvier 2016, voulant sans doute remplacer les sous dépensés pendant le réveillon de la Saint-Sylvestre, Diallo Ousmane s'introduit dans un domicile, au Plateau. Il est environ 5h du matin. C'est exactement l'heure que choisit le Suédois S.O., pour sortir de sa chambre. L'homme, agent de banque dans son pays et en vacances à Abidjan, se retrouve subitement en face du criminel Diallo Ousmane. Ce dernier détient un couteau qu'il pointe sur lui.

Devant ce malfaiteur, l'Européen appelle du secours, avant de décamper et s'enfermer aussitôt dans sa chambre dont il referme la porte sur lui. De toute évidence, les incessants appels à l'aide du Blanc ne sont pas du tout faits pour arranger ses affaires. Alors, le jeune malfrat prend tout de suite la fuite. Mais au passage, ne tenant pas à rentrer bredouille, il racle sur la table au salon, des biens appartenant au Suédois. A savoir, trois téléphones-portables et un ordinateur-portable.

Dans sa fuite, le bandit solitaire tombe nez-à-nez avec les vigiles. Ces derniers tentent de le neutraliser en l’empoignant. Mais le voleur qui se bat comme un beau diable, en donnant des uppercuts par-ci, des directs par-là, réussit à se défaire des gardiens. Sérieusement blessé, il parvient tout de même à se tailler dans la nature. Laissant tomber au passage, deux des téléphones-portables volés à l'Européen.

Au lever du jour, S.O. dépose plainte à la police. Des agents se rendent sur les lieux du forfait et remarquent surtout, avec les traces, que le malfaiteur a perdu beaucoup de sang. Ils concluent qu'il y a lieu pour le bandit, de se rendre nécessairement dans un centre hospitalier, pour des soins. Et c'est justement, ce que fait naïvement, le criminel sans doute inexpérimenté. Le même jour alors, les flics écument les centres hospitaliers. Et bingo, ils tombent aux urgences du Chu de Treichville, sur Diallo Ousmane, parfaitement identifié par les vigiles. Vigiles auxquels il avait échappé à la suite d'une lutte.

Appréhendé donc au Chu, le bandit est transféré sous bonne escorte, à l'hôpital de la police où il est interné. Il attendait de bénéficier de soins, avant d'être présenté à un juge.

KIKIE Ahou Nazaire

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites

Kikié Nazaire

|

  • SOURCE: Soir info

1 | 2