Yamoussoukro : Des hommes armés emportent près d’un million FCFA au cours d’une attaque de la SICTA


03/02/2012
Yamoussoukro – Quatre hommes armés ont fait irruption à l’agence locale de la Société de contrôle technique automobile (SICTA), dans la matinée de jeudi, emportant une somme d’argent évaluée à un million de francs CFA, sans causer de perte en vie humaine, a appris l’AIP auprès de la direction de cette entreprise.

L’opération a occasionné la perte de l’ordinateur portable, du portefeuille et des téléphones portables du chef de l’agence locale de la SICTA, M. Bini.

Les gangsters qui se sont présentés comme des clients venus dans le cadre d’une visite technique, sont arrivés au sein de l’entreprise aux environs de 11H, a relaté M. Bini.

Deux membres du gang pré-positionnés à l’intérieur supervisaient tous les mouvements du personnel, en attendant leurs acolytes qui, une fois parvenus au portail, ont maitrisé les vigiles. Ceux-ci, sous la menace des armes des bandits, les ont conduits au bureau du chef de la station où ils ont contraint ce dernier à ouvrir le coffre fort dont ils se emparé du contenu.

Les clients et le personnel ont été tenus en respect jusqu’à la fin de l’opération à l’issue de laquelle les malfrats se sont évanouis dans la nature avec leur butin.

La section criminelle de la police locale, arrivée peu après sur les lieux, a ouvert une enquête pour mettre la main sur ces malfrats. Depuis quelques temps, de jour comme de nuit, des attaques de résidences et d’églises, des dépouillements de clients de taxis, des vols de véhicules, souvent menés à visage découvert, sont devenus récurrents dans la capitale politique et administrative ivoirienne où les habitants demeurent sur le qui vive.


AIP

Super User

|

Lorem Ipsum is simply dummy text of the printing and typesetting industry. Lorem Ipsum has been the industry's standard dummy text ever since the 1500s, when an unknown printer took a galley of type and scrambled it to make a type specimen book. It has survived not only five centuries, but also the leap into electronic typesetting, remaining essentially unchanged.

Videodrome