Adjame

Des hommes armés tirent sur un opérateur économique en pleine circulation


30/05/2012
Le vendredi 18 mai 2012, des malfaiteurs ont fait couler le sang d’un opérateur économique. Un ressortissant libanais répondant aux initiales de A.H, sur lequel ils ont ouvert le feu.

Le vendredi 18 mai 2012, des malfaiteurs ont fait couler le sang d’un opérateur économique. Un ressortissant libanais répondant aux initiales de A.H, sur lequel ils ont ouvert le feu. Les faits ont eu lieu à Adjamé. Les informations en notre possession soutiennent que cette après-midi là, après avoir fermé les portes de son commerce situé sur le boulevard Nangui Abrogoua, A.H embarque dans son véhicule. Puis, il prend la direction de son domicile, à Cocody. A ses côtés, son épouse. Mais le véhicule de A.H, parvenu à hauteur de la clôture de la caserne des sapeurs-pompiers, se voit brusquement couper le chemin par une moto enfourchée par deux individus. Au même moment, surgissent trois autres quidams de l’un des maquis situés dans ce périmètre. Et sans autre forme de procès, ces derniers armés de pistolets se mettent à tirer sur le véhicule. Le pare-brise avant et des vitres de portières volent en éclats. L’opérateur économique visé par les tireurs est atteint à la main droite et à l’abdomen. Les gangsters arrachent à son épouse, son sac à main contenant une somme d’argent qui n’a pas été évaluée et divers effets. Après quoi, ils prennent la fuite. Le Libanais, bien que grièvement blessé, réussit avec beaucoup de courage, selon nos sources, à conduire son véhicule jusqu’à la Pisam. Les praticiens le prennent immédiatement en charge aux urgences, avant de le transférer au bloc opératoire. La police a été saisie. Un constat est fait et une enquête est en cours.

KIKIE Ahou Nazaire

Kikié Nazaire

|

  • SOURCE: Soir info

1 | 2

Videodrome