Marcory: un homme tombe du 3ème étage et se tue


08/02/2012
Il bûchait dur pour gagner son dû devant servir à nourrir les siens. Noble mission qui hélas, sera mal récompensée. Diakité Ibrahim, c'est de lui qu'il s'agit, peintre en bâtiment, est mort à la tâche, en Zone 4, dans la commune de Marcory.

La terrible chute qu'il a faite du haut d'un bâtiment, lui a été fatale. Le drame s'est produit le vendredi 2 février 2012. Ce jour-là, nous disent nos sources, l'homme, né il y a 23 ans, est cette fois sollicité pour nettoyer les vitres et carreaux de l'immeuble « Honie », dressé dans les environs du complexe hôtelier « Le Wafou ». Peintre en bâtiment, comme on l'a dit, il a l'habitude des airs. C'est donc très souvent qu'il exerce en altitude. En compagnie d'un collègue répondant au nom de D. Aboubacar, le voilà qui s'emploie à rendre nickel les carreaux et les vitres de l'immeuble. Juché sur un chariot coulissant, il fait son boulot en toute gaieté. Un peu plus tard, l'ouvrier est au 3ème étage de l'immeuble. En toute décontraction, démontrant la parfaite maîtrise de son art, Diakité Ibrahim nettoie l'immeuble. Hélas, si les choses lui ont toujours souri jusque-là, ce n'est plus le cas pour ce jour-ci. La veine va le lâcher. En effet, sans vraiment que l'on n'y trouve une explication, le pauvre peintre en bâtiment se met à tituber sur le chariot. Puis, brusquement, il perd l'équilibre. Tête en avant, c'est le vol plané depuis le 3ème étage. Le pauvre vient lourdement chuter à l'entrée du bâtiment. Son crâne explose. Quelques spasmes et c'en est fini. Diakité Ibrahim est mort. Le destin vient de prouver, une fois encore, que nul ne peut le maîtriser. La police a procédé au constat d'usage et le corps est enlevé, pour sa conservation à la morgue.

KIKIE Ahou Nazaire

Super User

|

Lorem Ipsum is simply dummy text of the printing and typesetting industry. Lorem Ipsum has been the industry's standard dummy text ever since the 1500s, when an unknown printer took a galley of type and scrambled it to make a type specimen book. It has survived not only five centuries, but also the leap into electronic typesetting, remaining essentially unchanged.

  • SOURCE: Soir info

1 | 2

 

Videodrome