Yamoussoukro : Drame dans un marché/ Plusieurs personnes tailladées à la machette


05/07/2020
Yamoussoukro : Drame dans un marché/ Plusieurs personnes tailladées à la machette
Cette véritable boucherie porte la griffe de Sib Hilfit, 36 ans...

Au moins quatre personnes, dont une femme ont été grièvement blessées, au moyen d’un sabre, bien aiguisé, en plein marché de Yamoussoukro. Neutralisé, l'auteur de ce drame a vu son crane ouvert, à l’aide d’un goudin, par la foule en furie.

Comble de l'horreur. Ce sont au total quatre personnes qui ont été blessées à la machette  dans l'après-midi du jeudi  2 juillet 2020 au quartier Habitant de Yamoussoukro par un individu. Cette véritable boucherie porte la griffe de Sib Hilfit, 36 ans.

Les populations ont vite fait de le prendre pour un dément armé de machette. Pour ce qui est des faits, ce jour-là, c'est la débandade générale dans le marché et les cris de détresse des femmes fusent de partout. L’homme, faisait abattre son long sabre sur des individus présents sur son chemin.

Dans la foulée, il taillade a l’aveuglette 4 hommes. C’est le sauve-qui-peut. L'auteur, un homme de 36 ans, portait un masque de protection contre le Covid-19. Brandissant cette arme blanche, cet individu devenu maître des lieux, se frayait son chemin avec sa longue et tranchante machette.

Tous ceux qu'il croise sur son chemin, sans outre mesure, sont systématiquement pris pour cible. Deux hommes, Dembele Alassane et Tiendrébiogo Drissa, venus faire leurs emplettes font les frais. Ils sont grièvement blessés, l’un à l’épaule, l’autre au bras . L’individu à la machette, poursuit sa sale besogne. Sème la terreur et la détresse.

Comme si cela ne suffisait, une femme portant un bébé au dos qui passait son chemin, n'est pas épargnée. Après elle c'est le tour d'une commerçante assise en bordure du marché qui ne suivait pas la scène. Surprise par l'homme à la machette, elle n'aura son salut que grâce à un gérant de cabine venu à son secours.

Malheureusement, c'est le gérant lui-même qui paye cache malheureusement les frais de son acte pour le moins salutaire. Abandonné pour mort le "tueur" poursuit sa randonnée funeste.   La Dame, quant à elle, traumatisée, courait dans tous les sens tout en criant au secours. Ce sont ses cris de détresse qui attirent l'attention des riverains qui accourent sur les lieux.

Face à cette terrible scène et mesurant la gravité du danger que fait courir le sinistre individu, ils s’engagent le mettre hors d’état de nuire. Pour le neutraliser, ils ont recours aux gourdins,  de machettes et autres objets contondants. Ce sont des coups de machettes, de gourdins et autres projectiles que l’homme à la machette essuie.

C'est dans une mare de sang et mal en point  que les sapeurs pompiers et policiers alertés le trouvent. Il est évacué d'urgence aux urgences du CHR de Yamoussoukro par les pompiers. Les policiers, quant eux, font le constat d'usage pour situer les responsabilités. Aux dernières nouvelles l’homme à la machette a rendu l'âme des suites de ses blessures au cours de son évacuation au CHR.

Pauquoud Charles Noël

Armand B. Depeyla

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2

Videodrome