Yamoussoukro : braquage sur la route de Didievi 1 mort et plusieurs blessés graves, de nombreux biens emportés


23/07/2020
Yamoussoukro : braquage sur la route de Didievi 1 mort et plusieurs blessés graves, de nombreux biens emportés
juste après environ trois kilomètre du village d'Assanou, situé dans le District Autonome de Yamoussoukro...

L'axe Yamoussoukro-Didievi a été le théâtre d'un braquage sanglant en début de matinée du lundi 20 juillet 2020. On déplore la mort, atroce d’un homme et de nombreux biens matériels emportés par les criminels.

Un acte criminel qui a causé la mort d'une personne et fait plusieurs blessés et de nombreux biens matériels emportés. Selon nos sources, le jour des faits, en ce début de semaine, les tenants de maquis et autres gérants des lieux de commerce et de divertissement pour la plupart, s'empressent d'emprunter un mini-car de transport  en commun pour se rendre à Yamoussoukro.

Et ce, en vue de faire des achats pour refaire le plein de leurs lieux magasins. Évidemment, ils ont en leur possession d’importantes sommes d’argent. Le voyage se passe bien depuis le départ. Mais juste après environ trois kilomètre du village d'Assanou, situé dans le District Autonome de Yamoussoukro, des individus font subitement irruption et ouvrent le feu sans autre forme de procès sur le véhicule de transport. Un homme est tué sur le coup. Il se nomme Brou Yao, fils de Nanan Yao Brou, chef du village d'Assanou.

Les assaillants, tirant à vue font plusieurs blessés graves. Les occupants du véhicule n'ont pas le temps de réaliser ce qui leur arrivent que ces quidams procèdent à une fouille systématique. Certains s’exprimaient en moré, une langue d’une communauté burkinabé, selon des victimes.

D’ailleurs, l’attaque a eu lieu non loin d’un campement habité par de nombreux ressortissants de la Cedeao, dont de nombreux burkinabè. Les poches et les sacs des voyageurs sont fouillés de fond en comble par ces individus sans foi ni loi. Non sans passer au crible le véhicule.

Leur attente est bien comblée au regard du butin non négligeable qu'ils tirent de cet acte ignoble. Ces scélérats se fondent dans la nature avec leurs butins. Alertés, les éléments de la gendarmerie qui arrivent sur les lieux procèdent au constat d'usage. Puis ouvrent une enquête afin d'élucider les circonstances exactes de cet acte criminel qui, une fois de plus, cause la mort et bien des préjudices à d'honnêtes citoyens.

 

Pauquoud Charles Noël

Armand B. Depeyla

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2