Imane la belle, la forte, la courageuse. Imane qui savait parler avec les yeux, qui rêvait et savait faire rêver.

Hommage à Imane RAYESS
Publié le Modifié le

Le soleil s'est couché derrière les montagnes, le ciel rose, lumineux à ton image. Ce soir, une étoile s'est éteinte sur la terre pour mieux briller dans le ciel.

Imane RAYESS

Imane la belle, Imane la forte, Imane la courageuse. Imane qui savait parler avec les yeux, qui rêvait et savait faire rêver. Imane qui avait le don de transférer sa force et son courage par un simple regard. Imane la lionne qui a bravé vents et marées pour ses filles. Imane qui donnait sans compter, qui aimait sans rien attendre en retour. Imane, qui nous a appris que si la douleur se transforme en partage, elle devient plus légère, qu'à travers nos blessures peuvent pousser les plus belles fleurs, que l'amour c'est aussi le pardon. 

Imane, quelle douleur de parler de toi au passé, toi qui vivait si intensément. Toi qui aimais parcourir les montagnes, regarder l'océan et écouter le chant des oiseaux. Toi qui aimais les fleurs et qui te désolais de ce que l'homme a fait à la nature. Désormais, tu feras partie d'elle. Tu seras dans le sable blanc de la plage d'Assinie, dans l'écume des vagues de l'océan atlantique, tu seras dans les racines des cèdres et dans les sentiers enneigés des montagnes du Liban. Tu seras l'étoile qui brille au loin pour nous guider sur la route et nous célèbrerons ta vie en chantant et en dansant, comme tu aimais tellement le faire. 

Depuis une semaine, j'écoute ta voice note en boucle.

"Rêve. Imagine. Avance. Mais en étant toujours pleine de positivité. Et si ce que tu as envie de faire aujourd'hui ne se réalise pas, ce n'est pas grave, tu as toujours le temps." Ca aurait pu être le motto de la vie que tu as passé sur terre. Ça deviendra le mien. 

Au revoir Imane, et merci

Catherine OTAYEK
Son amie