On vous regarde

L'Inter dit
Publié le

Veni vidi vici. Ils ont eu ce qu’ils voulaient. Tous ou presque. Certains, de façon normale. Transparence des urnes. Juste le choix des électeurs. D’autres, à l’arraché. Intimidations, fraudes, violences, coups tordus. Tout y est passé. Et ils sont passés. Finalement. Et maintenant ? Eh bien, on vous regarde. La débauche d’énergie, la proximité, la solidarité agissante doivent continuer. On vous regarde. Les promesses et les engagements aussi. On vous a à l’œil.