Faites mentir les oiseaux de mauvais augure !

Parlons-en
Publié le

Les uns ont craint des signes. Les autres ont prophétisé. Tous ont vu un danger. La campagne a fait le lit. Cette pourvoyeuse de violence verbale et physique. Ne vous-y trompez pas ! Ce ne sont pas des enfants. Ces pères, mères, grand-mères et grand-pères veulent développer. Sans changer de mentalité. Pourtant, ça devrait être le préalable. Parce qu’une campagne sans violence n’est pas forcément une surprise, mais un signe de paix.

De la même catégorie

Jonas BAIKEH
Jonas BAIKEH
Jonas BAIKEH