L'ère des révolutionnaires

Parlons-en
Publié le

Comme le printemps arabe, un autre vent souffle sur l'Afrique. Un vent frais et sec comme l'harmattan.

Un vent que  d'aucuns qualifient d'agréable, mais pollué par la poussière. Sacré dualité. L'aire des militaires s'agrandit. L'ère des révolutionnaires a sonné. Autant en emporte le vent!  De quelle révolution parle t-on? Que gagne t-on? Que perd t-on dans cette énième révolution? Nos richesses et nos terres contre des armes et des larmes. Mais la liberté n'a aucun prix. Le changement à tout prix! Entre l'enclume et le marteau, nous sommes pris. Réussiront-ils là où Béhanzin, Samory Touré, et plus proche de nous, Kadhafi, le guide de la révolution ont été stoppés net? En attendant la réponse à cette interrogation, je respire en évitant de penser au pire.

Didier ASSOUMOU
Rédacteur en chef

De la même catégorie

Didier ASSOUMOU
Didier ASSOUMOU
Didier ASSOUMOU