On ne prête qu’aux riches

Patati patata
Publié le Modifié le

Jésus Baoulé nous avait dit qu’il pouvait tous nous rendre riche, mais qu’il ne le ferait pas! Et on en a rigolé...

Pourtant l’or et l’argent appartiennent bel et bien à Dieu qui est dans les cieux.Sur la terre d’Éburnie, l’argent travaille. Souvent elle profite à la racaille.  Quand le train d’atterrissage ne s’ouvre pas, l’avion « déraille  » et dans ce cas, il faut un pilote  chevronné pour sauver la situation !

La Côte d’Ivoire est dans les airs ! On ne prête qu’aux riches. Les honnêtes citoyens eux, travaillent pour devenir mouton, pour utiliser un célèbre dicton de chez nous.

Pendant ce temps, le nouveau ministère de la tontine publique distribue à tour de bras des sommes astronomiques à des personnes qui, si elle ne dilapident pas les sous, refusent carrément de rembourser la mise. En tous cas, c’est ce que petit Madou est venu dire sur la place publique. Comme on dit: chacun à son tour chez le coiffeur KLASS'C coiffure homme.   Un jour, on sera juste à peine entrain de de finir de nous laver, avec un peu de savon dans nos oreilles, Dougoutigui officiel viendra nous donner des millions pour aller faire un ferme de poulet. C’est une prophétie patati patata! On y voit que du feu! Mais si tu parles trop on te « Siri ». Pulcherie Gbalet Officiel a « gbayé », on lui a dit de se taire.

Moi, je prends toujours l’ancienne voie pour éviter le piège. Quand la population assiège le palais c’est qu’elle a faim ! Comme au Sri Lanka, le peuple s’invite à la présidence et le président prend la poudre, non pas la blanche, mais la poudre d’escampette ! Tout est « gnangami», c’est la polygamie !

DA

Didier ASSOUMOU
Rédacteur en Chef