Obsèques de Almighty

Bandaman Maurice: ''Mon Ministère n'est pas là pour enterrer les artistes''


15/12/2014
(Photo d'archives)
Décédé dans la nuit du lundi 24 au mardi 25 novembre 2014, le rappeur Almighty sera inhumé le samedi 13 décembre prochain au cimetière municipal de Williamsville.

Et justement c'est pour pouvoir donner des obsèques dignes au ''Dieu du Swing'' que ses amis rappeurs chargés de l'organisation des obsèques ont entrepris des démarches visant à rencontrer des autorités en vue de leur apporter aide et assistance.

Piloté par Dider Fresh, ce comité composé de Nash, Rudy, Steezo, a rencontré, dans la journée du lundi 07 décembre, le Ministre de l'Intérieur Hamed Bakayoko, grand ami des artistes ivoiriens et dans la soirée le Ministre de la Culture et de la Francophonie Maurice Bandama. Si avec le Ministre Hambak, les choses se sont bien passées, ce ne sera pas pareil avec le Ministre de la Culture et de la Francophonie qui a crié son ras-le-bol face à ce phénomène qui demande à chaque fois qu'un artiste décède de toujours solliciter l'aide de son ministère. En effet, Hambak a promis audit comité de prendre en charge les frais de transfert, la tombe et toute la logistique pour la veillée du vendredi 12 décembre. Le tout évalué à près de 5 millions.

C'est donc après tous ces engagements pris par Hambak, selon Rudy que nous avons joint dans la matinée du mardi 08 décembre, que le comité d'organisation s'est rendu dans l'après midi au cabinet du Ministre Maurice Bandaman. Et là, toujours selon Rudy, alors qu'ils s'attendaient à un geste favorable, le Ministère de tutelle des artistes s'avouera incompétent.

En effet, le comité de pilotage va se heurter au ras-le-bol du ministre devant ce qu'il a appelé ''la façon de penser que le ministre est chargé d'organiser les obsèques. ''Le Ministère de la Culture n'est pas là pour enterrer les artistes. D'ailleurs, je n'ai aucun budget pour le faire. C'est pour éviter ce genre de confusions que j'ai mis en place une assurance de 10 000f pour les artistes pour permettre à eux et leur famille de se soigner convenablement. Mais malheureusement, personne n'adhère à cette assurance et quand le malheur arrive, c'est à mon cabinet qu'on vient. D'ailleurs est-ce que quand un agriculteur meurt on va frapper à la porte du Ministère de l'agriculture. Il faut que cela cesse'',a déploré le Ministre selon Rudy, membre dudit comité d'organisation.

Toutefois, Maurice Bandama a promis de faire un geste dès qu'il sera en mesure. Non sans dire que les organisateurs se sont pris en retard car pour les autres décès, cela s'est fait des mois avant. Aux dernières nouvelles, le Ministre Bandama Maurice aurait donné la somme de un million.

Philip Kla

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites

Philip Kla

|

  • SOURCE: Star Magazine

1 | 2

 

Videodrome