Conférence des producteurs audiovisuels de CI : Patricia Kalou investie


27/10/2016
Nouvellement présidente de la Conférence des producteurs audiovisuels de Côte d’Ivoire (Cpaci), Patricia Kalou et son bureau ont été investis jeudi 20 octobre à l’hôtel Ibis Plateau en présence du ministre de la Culture et de la Francophonie, Maurice Bandaman.

Patricia Kalou, la nouvelle présidente de la Conférence des producteurs audiovisuels de Côte d’Ivoire a, à l’occasion d’une cérémonie d’investiture à Ibis Plateau présenté son bureau et aussi dégagé les grandes lignes de sa mandature. Portée à la tête de la Cpaci par quatre syndicats du secteur de l’audiovisuel lors d’une assemblée générale en mars 2016, Patricia Kalou dont le mandat durera trois ans nourrit de grandes ambitions. Surtout à l’approche de la libéralisation du secteur de l’audiovisuel.

Pour ne pas rester en marge de ce grand tournant de l’audiovisuel en Côte d’Ivoire, Patricia Kalou veut donner de l’espoir à tous les acteurs de ce secteur à travers de grandes actions. Ainsi, propose-t-elle pour ce tournant important dans l’histoire du cinéma et de l’audiovisuel, un large éventail d’activités qui, à l’en croire, vont permettre de redonner ses lettres de noblesse à cet univers.

Entre autres actions à mener pour son programme, la présidente de la Cpaci propose des cérémonies d’hommage aux pionniers, des formations, l’acquisition d’un siège, la création d’une cinémathèque, l’organisation de journées dédiées aux producteurs.

Saluant le dynamisme de la nouvelle présidente de la Cpaci, Maurice Bandaman s’est réjoui de ce que les producteurs ivoiriens se donnent les moyens de faire une activité économique de qualité. Pour le premier responsable de la Culture ivoirienne, il est clair que si un accent particulier est mis sur la qualité et la formation, la Côte d’Ivoire sera très compétitive en terme de productions audiovisuelles. Cela, passe selon lui, à la mutualisation des efforts afin de réussir à impulser un véritable dynamisme au secteur.

Dans cette dynamique, Maurice Bandaman a annoncé l’ouverture très prochaine d’une école de cinéma. « Une école de cinéma s’ouvre cette année afin d’être à la hauteur des enjeux. C’est par la qualité que nous pourrons nous imposer au monde comme l’ont réussi les ghanéens et les nigérians », a-t-il annoncé.

Plusieurs pionniers du secteur du cinéma et de l’audiovisuel à l’instar de Léonard Groguhet ont reçu des tableaux d’honneur et des distinctions.

Philip KLA

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Philip Kla

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2