OBSEQUES DE WOMPY: Clash entre la famille et le comité d'organisation


12/12/2012
Claude Tamo, le Président du comité d'organisation des obsèques de Houon Pierre alias Wompy, a animé une conférence de presse, le vendredi 7 décembre 2012 pour faire le point des funérailles.

La rencontre a lieu au Nandjelet, le temple du défunt. Claude Tamo, entouré de certains membres du comité et du représentant de la famille éplorée, Eugène Bouan, a rendu compte de tout ce qui s'est passé, tant au plan moral que financier. ''Certaines personnes avaient dit qu'Arafat n'irait pas à Adiaké, il a fait le déplacement. Tous les enfants sont venus. D'autres ont dit que Tina Glamour, qui avait été l'épouse du défunt, a été ignorée ou exclue. Comment quelqu'un qui fait partie de la famille peut être exclue ?. Elle s'est faite discrète. Elle sait que son ex-époux est mariée, la veuve est là. Le premier jour, elle est venue consoler la veuve. Elle est venue à toutes les étapes'', a relaté Claude Tamo, dans une allusion faite à la sortie de Barthélémy Inabo dans la presse.

Sur le plan financier, il a dévoilé les dons et les dépenses. Ainsi a-t-on appris que le Président de la République a offert 8 millions de Fcfa (4 millions à la famille, 1 million à la veuve et 3 millions au comité), que le Ministre Hamed Bakayako a donné 15 millions de Fcfa (5 millions au comité, 5 millions à la veuve et 5 millions à Arafat) et que le Ministre de la Culture a offert un million.

Le lendemain, le comité offre un déjeuner. Les invités dont Noël Dourey, Georges Aziz, Alex Kipré, Michel Koffi, Tiburce Koffi...tout le monde est là. Pendant que les convives mangent et boivent, un léger clash survient entre Eugène Bouan et Claude Tamo. C'était pour une affaire portant sur les 100.000 FCfa qui avaient servi à l'organisation de la première conférence de presse et pour d'autres dépenses. C'est Tiburce Koffi qui s'est retiré avec les deux hommes pour régler le différend. La somme qu'Eugène réclamait lui a été remise sur place. Des éclats de voix ont été aussi entendus entre Macha (commission finances) et Fredy Kouyaté. Pour finir, les choses sont rentrées dans l'ordre.

ND

ND

|

  • SOURCE: Star Magazine

1 | 2

Videodrome