Lors d’une audience avec la ministre de la Culture et de la Francophonie

A’Salfo plaide pour un soutien de l’État et du président de la République en faveur du secteur culturel fortement impacté par la Covid-19


07/08/2020
A’Salfo plaide pour un soutien de l’État et du président de la République en faveur du secteur culturel fortement impacté par la Covid-19
Ph DR

À la tête d’une délégation de professionnels de l’événementiel et du spectacle, A’Salfo, 44ème personnalité la plus influente d’Afrique, a plaidé mercredi 05 août 2020 auprès de Raymonde Goudou Coffie, ministre de la Culture et de la Francophonie pour un accompagnement de l’État ivoirien et du président de la République en faveur des acteurs culturels dont le secteur a été fortement impacté par la crise sanitaire mondiale.  

Au cours d’une audience à leur accordée le mercredi 05 août 2020 par la ministre de la Culture et de la Francophonie à son cabinet, A’Salfo a plaidé au nom de ses pairs acteurs culturels pour que le gouvernement ivoirien et surtout le président de la République puisse apporter un soutien conséquent au secteur culturel qui a « subi le plus lourd tribut de la crise sanitaire mondiale ». Avec dans sa délégation, le président Victor Yapobi, Angelo Kabila, Molare, Georges Aziz, le lead vocal de Magic a soumis les doléances des acteurs culturels à la ministre de la Culture et de la Francophonie afin qu’elle les achemine auprès du gouvernement et du président de la République.    

Bien avant, la 44ème personnalité la plus influente d’Afriqueème personnalité la plus influente d’Afrique a dressé le sombre tableau des difficultés vécues par les acteurs culturels depuis les premières prises de mesures barrières pour contrer la propagation du coronavirus en Côte d’Ivoire. « Cette crise que nous traversons a impacté notre milieu. La culture a été le milieu le plus touché parce que dès les premières mesures, c’est ce domaine qui a été le premier touché. Malheureusement, nous serons les derniers à sortir de cette vilaine spirale des mesures barrières qui nous protègent et nous sauvent certes la vie mais qui nous empêchent aussi de mener à bien nos activités. Les mesures ont créé un vrai manque tant pour les arts vivants que pour la culture en général. Nos spectacles ont été bloqués, nos festivals annulés ou reportés, nos tournées nationales et internationales ajournées et aujourd’hui, je puis vous dire avec certitude que la culture à l’instar d’autres pays du monde a subi le lourd tribut de la crise », a-t-il situé. 

À lire cet article : A’Salfo classé 44ème personnalité la plus influente d’Afrique

À l’instar du Burkina Faso dont le gouvernement a décaissé 1 milliard 500 millions F Cfa pour la culture, le Sénégal de Youssou N’Dour où 3 milliards F Cfa ont été décaissés pour la culture sénégalaise, le chef de la délégation des acteurs culturels ivoriens a émis le vœu que cet exemple dans la sous-région soit suivi dans son pays. D’où sa doléance à la ministre de la Culture et de la Francophonie afin qu’elle plaide auprès du président de la République pour un appui et accompagnement au secteur culturel ivoirien. « Nous venons solliciter votre intervention auprès du gouvernement, du président de la République afin que notre cri d’alarme soit entendu. Nous arrivons à essouffloument. Nous attendons qu’un geste soit fait à notre égard. Nous attendons d’être accompagnés. Nous attendons psychologiquement de savoir que nous sommes soutenus. Nous demandons du soutien. Nous mettons nos doléances entre vos mains afin qu’elles soient entendues par qui de droit parce que nous attendons votre soutien et un accompagnement », a plaidé A’Salfo au nom de ses pairs.    

En retour, Raymonde Goudou Coffie a salué la démarche d’A’Salfo et de sa délégation non sans leur promettre sa disponibilité à les accompagner. La ministre de la Culture et de la Francophonie a dit savoir à quel point la covid-19 a été dévastatrice dans le monde de la culture. D’où son engagement à faire son possible pour que cette doléance soit entendue au plus haut niveau. « Je voudrais vous remercier de votre démarche, je reste disponible car c’est ensemble que nous allons faire prospérer et développer le domaine de la culture. Je sais à quel point la covid-19 a été dévastatrice dans le monde de la culture. Nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour appuyer et accompagner le secteur », a-t-elle promis non sans demander à la délégation d’adjoindre à leurs doléances un courrier.

Enfin, la ministre de la Culture et de la Francophonie a fait à ses hôtes le point des actions menées par son ministère et le gouvernement depuis l’avènement de la covid-19 en Côte d’Ivoire. Elle a informé que « l’Etat a appuyé ceux du secteur informel ». Et « qu’à ce jour, 1 200 artistes ont pu ou en voie de toucher le montant de 300 000 F Cfa comme appui ». En somme, confiera-t-elle, « ce sont plus de 300 millions F Cfa qui ont donc été versés au niveau du ministère de la Culture et de la Francophonie à tous ceux du secteur informel ». 

 

 

Philip KLA

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.ci, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Philip Kla

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2