Un mois après sa mort : L'hommage des artistes à Amadou Gon Coulibaly


13/08/2020
Un mois après sa mort : L'hommage des artistes à Amadou Gon Coulibaly
Ph DR

Les artistes ivoiriens dans leur grand ensemble avec à leurs côtés leur ministre de tutelle, Dr Raymonde Goudou Coffie, ministre de la Culture et de la Francophonie, ont rendu hommage mardi 11 août 2020 à la salle Lougah François du Palais de la Culture d’Abidjan-Treichville au Premier ministre Amadou Gon Coulibaly décédé le 08 juillet 2020.

Dans leur grande diversité avec toutes les composantes de leur secteur d’activités, les artistes de Côte d’Ivoire ont rendu hommage au Premier ministre Amadou Gon Coulibaly un mois après son décès. Autour de la ministre de la Culture et de la Francophonie, et en présence de Siandou Fofana, ministre du Tourisme et des loisirs, de Myss Belmonde Dogo, Secrétaire d’État chargée de l'Autonomisation des femmes, et d’Adama Bictogo, directeur exécutif du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (Rhdp), les artistes ont chanté, dansé et rendu des témoignages émouvants sur le relationnel qu’Amadou Gon Coulibaly avait avec chacun d’eux.

Expliquant les enjeux et les objectifs de cette cérémonie hommage au Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, Ouattara Karim, directeur général du Bureau ivoirien du droit d’auteur (Burida), a relevé que c’est une occasion pour les artistes de pleurer l’un des parrains de la culture ivoirienne après son décès. « Ce moment est voulu à l’unanimité par les artistes de Côte d’Ivoire avec un seul but, rendre un vibrant hommage à Amadou Gon Coulibaly. Un homme de valeur, d’humilité. Un parrain pour les artistes. Il fût un balafonniste, un grand danseur. Le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly a été celui avec qui les artistes dans l’ensemble ont bénéficié d’énormes privilèges. Nous pleurons un homme de la culture. Il incarnait les vertus d’un homme d’État », a-t-il témoigné.

Au nom de la famille politique d’Amadou Gon Coulibaly, Adama Bictogo, a justifié cette grande mobilisation par les valeurs qu’incarnait l’ex-Premier ministre. « AGC était un compagnon, un grand-frère, un repère. Il était habité d’un humanisme sans pareil », a-t-il relevé, non sans demander aux artistes de composer une œuvre musicale en son honneur.

La ministre de la Culture et de la Francophonie s’est réjouie de cette initiative des artistes d’honorer et de rendre hommage au Premier ministre Amadou Gon Coulibaly. Elle a par ailleurs félicité les artistes dans leur ensemble tout en les invitant à s’approprier les valeurs incarnées par l’ex-chef du gouvernement. « Je vous dis merci au nom du président de la République, Alassane Ouattara. Je voudrais vous prier d’être des personnes attachantes comme le fût notre AGC », a-t-elle traduit.

Philip Kla

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2

Videodrome