Présélection Miss Côte D'Ivoire à Sans Pédro

People
Publié le Source : Star Magazine
preselection-miss-cote-divoire-a-sans-pedro Présélection Miss Côte D'Ivoire à Sans Pédro

La Caravane du Comici continue sa randonnée, à la recherche des jeunes filles susceptibles de succéder à Betty Kouadio, dans le fauteuil de Miss Côte D'Ivoire.

Le samedi 25 Février 2012, c'est la ville de San Pédro qui a accueilli l'événement. Le comité local dirigé par M. N'Guessan Sévérin, et principe rodé dans l'organisation de cette manifestation, pour avoir été sacré sept fois ‘’meilleur comité d'organisation’’, a donné rendez-vous à tous les habitants de cette ville pour être les témoins privilégiés de l'élection de leurs représentantes à la finale de ce concours. Et, la population, friande de belles cérémonies, ne s'est pas faite prier pour prendre d'assaut la cour de ''L'Hôtel Sophia'' qui a abrité les festivités. C'est à 22h que les ''hostilités'' démarrent.

Dès sa première apparition, la candidate qui porte le brassard N°1, retient tout de suite l'attention du public par sa grâce, son élégance et sa prestance. Suivront les onze autres candidates à la succession de Sandrine Gooré, Miss Bas-Sassandra 2011. Après les différents passages, notamment en tenue de soirée et en tenue olympique, c'est sans grande surprise que Mlle Wahoué Annick, a été sacrée Miss San Pédro 2012. Car, elle a réussi également à convaincre le jury présidé par M. Diomandé Moussa. Elle sera accompagnée à la finale par Guy Séblé Lorraine, qui porte l'écharpe de Première Dauphine. Quant à N'Dam Zenebou Alida, elle occupe le fauteuil de 2e Dauphine.

Malheureusement, elle ne pourra pas participer à la finale. Fait marquant de cette étape de San Pedro, c'est la coupure d'électricité dans la ville, du vendredi 24 Février à 22h au samedi 25 Février à 18h, causée selon des renseignements, à un problème technique au niveau de la CIE. Une situation qui, selon la population ne s'est pas produite depuis bien des mois. Les responsables des Complexes hôteliers ont donc été obligés d'user de tous les moyens et même de menaces pour faire revenir l'électricité le samedi. Ce qui a permis d'organiser une belle soirée de la beauté. Dans la ville, tout le monde était cependant unanime sur le fait qu'il s'agissait bel et bien d'un sabotage. Mais quelle est cette main obscure qui voulait saboter l'événement? C'est la question que les uns et les autres se posaient… Le second fait qui a surpris plus d'un journaliste, à la fin du concours, c'est la réaction de la Miss élue de cette soirée. En effet, à la question de savoir de quelle école elle était issue (puisque sur la fiche de renseignements que le Comici a distribuée aux journalistes, il est dit que Mlle Wahoué est en classe de Terminale) la Miss s'est énervée, arguant qu'elle était beaucoup trop fatiguée pour répondre aux différentes questions. Finalement, elle a confié qu'elle avait fait des cours Iata et serait stagiaire à ''une agence de Voyages''.

Quant à ses dauphines, elles n'ont fait aucune difficulté pour déclarer qu'elles étaient étudiante en 1ère année de droit (pour la première Dauphine) et élève en classe de Seconde A au Collège ''Bon Samaritain'' de Faya (pour la 2e Dauphine). Une situation qui a fait dire aux journalistes que M. Victor Yapobi et son équipe doivent être vigilants sur les niveaux scolaires que donnent les candidates pour ne pas être surpris à la dernière minute par de fausses déclarations.

Solange A. (Envoyée spéciale à San Pédro)

Solange Aralamon
Voir ses articles